Forum GSR - GSX-S
[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Gsr75010
Forum GSR - GSX-S
[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Gsr75010
Forum GSR - GSX-S
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum GSR - GSX-S

Forum consacré aux SUZUKI GSR & GSX-S
 
AccueilPortailDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-33%
Le deal à ne pas rater :
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle Scintillante + Pin’s + Guide ...
29.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

 [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:19

Histoire marque : Belstaff


La marque qui habille les légendes


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Histoire-marque-belstaff-logo

Les débuts de la marque Belstaff
remontent à 1924 dans le Staffordshire. Les fondateurs, Eli Belovitch
et son beau-fils Harry Grosberg, sont alors les premiers à imaginer une
ligne complète de vêtements en coton ciré. Très vite, Belstaff va se
spécialiser dans les vêtements de protection de motard.

Et c’est ainsi qu’en 1951, Ernesto Che Guevara, qui s’apprête à parcourir l’Amérique du Sud au guidon d’une Norton
500 va contribuer à écrire la légende de la marque. Pour réaliser son
voyage, il emporte sa Trialmaster, une veste ceinturée à quatre poches
très semblable aux sahariennes que fournit l’entreprise à l’armée
coloniale britannique.

D’autres noms mythiques viendront dorer le blason de Belstaff à
l’instar du champion de courses de moto, Sammy Miller ou de l’acteur Steve McQueen.
Quelques années plus tard, la Black Prince assoit durablement la
légende avec près de 40 000 modèles produits chaque année jusqu’en 1993.

Pourtant, Belstaff connait des heures difficiles et manque de
disparaître avec la crise de l’industrie textile qui frappe l’Angleterre
au début des années 1990. Contrainte de fermer les portes de sa
fabrique historique, la société va nommer à la tête de ses collections
Franco Malenotti, ancien champion de Superbike italien qui va redonner un souffle nouveau à la marque et remettre la firme sous les feux des projecteurs.

Le phénix renait de ses cendres


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Histoire-marque-belstaff-blouson

La
renaissance du Phénix (emblème de la marque) est en marche et Belstaff
va dès lors revenir sur le devant de la scène. Littéralement puisque
Franco Malenotti, fils de producteur, va investir Hollywood et habiller
une nouvelle génération de héros à l’écran. En quinze ans, il
collaborera à pas moins de 70 films en tout genre dont dix pour la seule
année 2008 (Batman, Jeux de dupes, Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal,…).

Les modèles en cuir emblématiques de la marque vont dès lors
connaître un succès retentissant. Au catalogue de la collection Hall of
Fame Belstaff on retrouvera des vêtements aussi célèbres que le blouson
d’aviateur de Leonardo DiCaprio dans Aviator (oscar du meilleur costume
en 2005), le trench gothique de Johnny Depp dans Sweeny Todd ou encore
la veste de motard de Tom Cruise dans la Guerre des mondes.

Aujourd'hui, la firme est entre les mains des fils de Franco Malenotti, Michele et Manuele Malenotti :


Bien sûr, au-delà du vêtement et de son aspect mode, nos clients
achètent aussi un rêve, puisque Belstaff parle d'histoire en faisant
référence aux icônes du passé, comme Lawrence d'Arabie ou Steve McQueen.




Plus d'infos sur Belstaff

http://www.belstaff.eu/on/demandware.store/Sites-bffeu-Site/?geoip=geoip
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:20

Histoire marque : Michelin


Le manufacturier auvergnat devenu leader mondial


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Michelin-logo

Si l’aventure du manufacturier Français débute en 1889 lorsque André et Edouard Michelin fondent la société Michelin
et Cie à Clermont-Ferrand, il faut néanmoins savoir que l’histoire de
l’entreprise prend ses racines bien plus tôt. En 1829, Nicolas-Edouard
Daubrée prend pour épouse Elizabeth Pugh Barker, une Ecossaise issue de
la famille du savant Mactinsosh qui a découvert quelques années plus tôt
la solvabilité du caoutchouc dans la benzine. Ce sera l’introduction du
caoutchouc en Auvergne qui sert en premier lieu à la fabrication de
balles pour les enfants.

Au commencement était un pneu...Dunlop


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Michelin-terront

En
1832, les cousins Aristide Barbier et Edouard Daubrée créent à
Clermont-Ferrand une petite société de machines agricoles et balles en
caoutchouc. Un premier pas vers les pneumatiques
qui se confirme en 1840 avec la maîtrise du procédé de la vulcanisation
par Goodyear mais il faudra attendre 1888 pour voir apparaître la
conception de pneus pour le monde automobile.
En 1891, un cycliste se rend à l’usine Michelin dans le but de réparer la crevaison de son pneu Dunlop.
A cette époque, la réparation d’un tel pneu représentait trois heures
de travail et une nuit de séchage. Face à ce constat, Edouard Michelin a
l’idée de mettre au point un pneumatique facilement réparable, il
dépose bientôt ses premiers brevets sur les pneus démontables et
réparables en seulement 15 min. Ces derniers se popularisent après la
victoire de Charles Terront sur pneus démontables lors de l’épreuve
cycliste Paris-Brest.
Quatre ans plus tard, en 1895, les frères
Michelin équipent pour la première fois une automobile de pneus
Michelin. Depuis 1892, les pneumatiques auvergnats sont distribués à
l’étranger où ils rencontrent un net succès.

La création de Bibendum


En 1898, une légende de la publicité voit le jour puisque le célèbre
Bibendum apparait sous le crayon du dessinateur O’Galop. L’année
suivante, une automobile électrique chaussée de pneus Michelin et
répondant au nom de Jamais Contente établit un record en devenant la
première à dépasser les 100km/h.

Dans les années qui suivent, Michelin étend sa production avec
l’ouverture de plusieurs autres usines puis crée le célèbre guide rouge
recensant les restaurants conseillés. L’entreprise intervient également
dans la signalisation routière avec l’apparition de panneaux « Veuillez
ralentir » et « Merci » mais également avec la création de la borne
d’angle Michelin.
En 1935, alors que le fils d’Edouard Michelin,
Pierre a été nommé PDG, la société devient actionnaire principal de
Citroën. Malheureusement, Pierre Michelin décède peu de temps après dans
un accident et Edouard Michelin s’entoure alors de son gendre Robert
Puiseux et Pierre Boulanger pour gérer la firme. Alors que son frère,
André, est décédé en 1931, Edouard Michelin disparait à son tour en
1940, laissant Robert Puiseux à la tête de l’usine.

Michelin X, le succès du pneu radial


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Michelin-bibendum

Six
ans plus tard, en 1946, Michelin dépose le brevet du pneu radial qu’il
commercialise dès 1949 sous la dénomination Michelin X. Connaissant un
grand succès commercial, il permet au groupe de prendre de l’ampleur et
de positionner l’entreprise en leader.
Puis, en 1955, François
Michelin, petit-fils d’Edouard, occupe les fonctions de gérant et œuvre
pour le développement du groupe à l’international en ouvrant notamment
près de trente unités de production à travers le monde au cours des
années 60 et 70. C’est ainsi qu’en 1971, la première usine ouvre ses
portes au Canada suivie par celle de Greenville en Amérique du Nord en
1975.

En 1978, Michelin s’engage aux côtés de Ferrari et remporte le Grand
Prix du Brésil. Un an plus tard, la firme auvergnate est liée aux
titres pilote et constructeur décrochés par Ferrari en Formule 1.

Quelques temps plus tard, après avoir absorbé les usines pneumatiques
Kleber, Michelin rachète Uniroyal-Goodrich Tire. Le PAX System, un pneu
indéjantable permettant de rouler même en cas de crevaison fait son
apparition en 1996 tandis que l’année 1998 marque le centenaire de
Bibendum. Pour l’occasion, le manufacturier crée le Challenge Bibendum
Michelin.

De nouvelles gammes de pneus motos


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Michelin-power

De
grands changements s’opèrent en 2002 avec le départ de François
Michelin du poste de gérant que reprend son fils Edouard qui disparait
en 2006 dans un accident. La direction du groupe est reprise par Michel
Rollier. La société signe dès l’année qui suit un contrat de plus de 1,7
milliards de dollars avec le Pentagone.

En 2007, la firme est dirigée par trois dirigeants que sont Michel
Rollier, Didier Miraton, Jean-Dominique Senard. Une nouvelle gamme de
pneus moto est présentée en 2009, il s’agit de la gamme Michelin PowerOne. En 2011, le manufacturier lance son pneu Michelin Pilot Road 3 destiné aux motos de type Sporster, Roadster, Touring et GT.
Enfin, en 2012, c’est Jean-Dominique Senard qui reprend les rênes de la
société plus que centenaire et dont les pneus chaussent les deux-roues
et automobiles du monde entier. A ce jour, la firme est l'un des
manufacturier leader en termes de ventes de pneus.

Plus d'infos sur Michelin

http://www.michelin.com/corporate/FR/le-groupe/l-histoire
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:21

Histoire marque : Bridgestone


Des semelles en caoutchouc aux pneumatiques


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Bridgestone-logo

A l’origine, le fondateur de Bridgestone,
Shojiro Ishibashi, était un fabricant de semelles en caoutchouc
traditionnelles. Néanmoins, face à un Japon de plus en plus
industrialisé, il entreprend de se lancer dans la conception de
pneumatiques. Il met au point son premier pneu en 1930 et crée l’année
suivante la société Bridgestone dont le nom provient simplement de la
traduction littérale de son nom en anglais signifiant « pont de
pierre ».

Premier manufacturier japonais dès les années 50


La firme prospère et grandit rapidement à tel point que Bridgestone
devient dès les années 50, le premier manufacturier japonais avec des
ventes s’élevant en 1953 à 10 milliards de yens. Au cours des années 60,
l’entreprise met au point ses premiers pneus à structure radiale en
acier japonais pour les poids lourds puis pour les voitures
particulières en 1964. Parallèlement, la société fabrique une large
gamme de produits en caoutchouc ainsi que des vélos, camions et
voitures.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Bridgestone-f1

Très
vite, l’entreprise décide de s’internationaliser et ouvre en 1965 une
usine en Malaisie ainsi qu’une filiale marketing aux Etats-Unis en 1967.
L’année qui suit, la société est couronnée du prix Deming, récompensant
les entreprises pour leur niveau d’excellence.

Le fondateur de l’entreprise, Shojiro Ishibashi meurt en 1976 tandis
que l’entreprise continue de croître. En 1970, la firme s’engage dans
l’univers du golf en sponsorisant le premier tournoi de golf Bridgestone
plus connu désormais sous l’appellation Open Bridgestone.
Deux ans
plus tard, c’est à Bruxelles que la société décide de créer son siège
européen. C’est aussi le début de la commercialisation des roues en
aluminium pour les voitures particulières et le lancement de la
technologie permettant la conversion des pneus usagés en carburant pour
les silos à ciment.

Rachat de Firestone


Quant aux années 80, elles marquent la célébration du cinquantième
anniversaire de l’entreprise qui ne cesse de se développer avec
notamment l’ouverture du premier point de vente au détail Cockpit pour
les pneus et accessoires automobiles.

La société s’affirme davantage encore avec le rachat de la Firestone
Tire & Rubber Company, second fabricant de pneus aux Etats-Unis, en
1988. Elle poursuit son avancée avec la mise au point du premier pneu
neige sans clou puis du composé Multicell. Les innovations du
manufacturier conduisent Porsche à adopter les pneus Bridgestone RE71
comme équipement d’origine sur la 959, un modèle ultra sportif conçu en
édition limitée.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Bridgestone-rossi

Alors
que Bridgestone et Firestone forment une entité unique aux USA, il faut
attendre 1990 pour que le groupe crée la Bridgestone/Firestone Europe
S.A.
En 1997, Bridgestone s’engage en compétition Formule 1 et
remporte un titre dès 1998 par le biais de Mika Hakkinen et
Mercedes/McLaren qui offre alors au manufacturier son premier titre
constructeur.

Bridgestone, manufacturier unique de MotoGP


En 2002, c’est un autre manufacturier d’ampleur qui vient soutenir le
développement du groupe grâce à une coopération technique entre
Continental et Bridgestone pour la conception d’un pneu Runflat. En
cette même année, le manufacturier décroche un cinquième titre pilote
consécutif aux côtés de Michael Schumacher. Bridgestone célèbre peu de
temps après son cinquième titre constructeur grâce à l’écurie Ferrari.

Bridgestone se voit couronner en 2008 du titre de « Manufacturier de
l’année » pour innovation et excellence par un jury indépendant tandis
qu’il devient l’unique manufacturier en MotoGP. Aujourd’hui encore, le manufacturier équipe les machines de la compétition moto et a choisi le pilote Valentino Rossi comme conseiller en développement et en tant qu’ambassadeur.

Le manufacturier a récemment revu le nommage de sa gamme de pneus motos avec des signes S (pour Sport), T (pour Touring) et R (pour Race).

Plus d'infos sur Bridgestone

http://www.bridgestone.fr/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:22

Histoire marque : Dunlop


La naissance de l'industrie pneumatique due à un vétérinaire


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Dunlop-logo

C’est à un vétérinaire que l’on doit la fondation de la marque de pneumatiques Dunlop.
L’histoire du manufacturier débute en 1888, lorsque John Boyd Dunlop,
un chirurgien vétérinaire écossais, remarque que son jeune fils Johnny
connait bien des difficultés pour faire avancer son tricycle sur un
terrain empierré avec ses pneus
pleins en caoutchouc. Dès lors, il se met en tête de trouver une
solution pour améliorer le confort de conduite et a l’idée d’envelopper
les roues de l’engin de fines feuilles de caoutchouc qu’il colle
ensemble avant de les gonfler avec une pompe. C’est le début du coussin
d’air et de l’histoire du pneumatique.
Moins d'un an plus tard,
l'invention de ce vétérinaire démontrera son potentiel sur une course de
bicyclettes en permettant à un concurrent peu connu de remporter la
victoire face à des compétiteurs aguerris.

La première manufacture de pneumatique au monde avec Michelin


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Dunlop-john-boyd

Une
fois le brevet déposé et le succès rencontré, Dunlop ouvre une première
usine en Irlande qui constitue, avec celle fondée par Michelin
la même année, la première manufacture de pneumatiques au monde.
Quelques temps plus tard, la société prend le nom de Dunlop Pneumatic
Tyre Co. et se développe à l’étranger avec l’exportation de pneus en
Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

En 1895, la première automobile munie de pneus Dunlop est en
circulation alors que les pneumatiques sont commercialisés en France
mais aussi au Canada. A partir de 1898, la production s’intensifie et
l’usine située en Irlande n’est plus en mesure de répondre à la demande,
c’est pourquoi la production est alors transférée à Coventry en
Angleterre puis à Birmingham où l’usine prend le nom de Fort Dunlop.

Une société multinationale dès 1900


A l’aube du nouveau siècle, Dunlop devient une société multinationale
avec une plantation de caoutchouc en Malaisie puis l’ouverture d’une
usine au Japon. Aux débuts de la Seconde Guerre mondiale, la compagnie
domine non seulement le marché des pneus mais aussi tous les produits
industriels intégrant du caoutchouc tels que les revêtements de sol, les
balles de tennis et de golf ou encore les freins.
Dans les années 60, Dunlop élabore grâce à son directeur de
développement, un nouveau pneu capable de limiter l’effet d’aquaplanage.
Puis, au cours de la décennie suivante, le groupe innove en mettant au
point le premier système permettant de rouler en sécurité en cas de
crevaison dénommé "RunFlat".

Goodyear rachète Dunlop


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Dunlop-goodyear

A
la fin des années 70, la filiale japonaise de Dunlop passe sous le
contrôle de Sumitomo Rubber Industries qui reprendra également après le
dépôt de bilan de Dunlop en 1984, les filiales britanniques, françaises,
allemandes et nord-américaines.

Finalement, la compagnie est reprise intégralement par l’américain
Goodyear en 2003 à l’exception du département Dunlop Aicraft Tyres
mettant au point des pneumatiques pour l’aéronautique.

Si Goodyear ne fait pas de pneus moto ni scooter. Par contre, Dunlop
fait non seulement des pneus motos et scooters mais aussi des pneus
voiture, camion, Agricole et Génie Civil.

Plus d'infos sur Dunlop

http://www.dunlop.eu/dunlop_frfr/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:23

Histoire marque : Pirelli


5ème producteur mondial de pneumatiques


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Pirelli-logo

Aujourd’hui à la cinquième place des manufacturiers mondiaux, le groupe Pirelli
fut fondé en 1872 par un jeune ingénieur milanais alors âgé de 24 ans,
Giovanni Battista Pirelli. L’année suivante voit l’ouverture de la
première usine de gomme tandis qu’au cours des années qui suivent,
l’entreprise se diversifie dans la production de câbles télégraphiques
puis de pneus de bicyclettes. Les premiers pneus destinés à un usage
automobile feront leur apparition en 1901.

A l’aube de ce nouveau siècle, la société connait ses premiers succès
en compétition notamment en 1907 en remportant la course automobile
Pékin-Paris. Ce sera alors l’occasion d’étendre l’activité de la firme à
l’étranger avec l’ouverture d’usines en Grande-Bretagne en 1914 puis en
Argentine dès 1917. Les années 20 connaitront elles aussi leur lot de
succès sportifs aux côtés des pilotes Nuvolari et Fangio. Le premier
pneu diagonal, le Superflex Stella Bianca, est lancé sur le marché en
1927.

La concurrence de Michelin


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Pirelli-calendrier

Au
sortir de la Seconde Guerre mondiale, Pirelli présente son pneu
Cinturato radial qui connaitra un franc succès. Affaiblie par la guerre
et la politique de Mussolini, l’entreprise devra également faire face à
la rude concurrence du manufacturier français Michelin
et de ses constantes innovations. Cependant, la firme se relève et
poursuit son expansion à l’étranger avec de nouvelles usines implantées
au Canada, en Turquie, en Grèce et en France. Puis, en 1960, Pirelli
fait l’acquisition du fabricant de pneumatiques allemand, Veith.
Quelques années plus tard, elle lance son fameux calendrier Pirelli, dit
le Cal, réalisé par les plus grands photographes et remis en quelques
exemplaires chaque année à quelques privilégiés dans le monde.

Durant les années 70, Pirelli inaugure l’une de ses plus grandes
inventions avec le pneu à profil bas dénommé P7. Au cours des années 80,
elle fait l'acquisition de la marque allemande de pneumatiques, Metzeler ainsi qu’une société spécialisée dans la production de câbles destinés à la télécommunication.
Le groupe connait une importante restructuration en 1992 et lance un an
plus tard son pneu à profil ultra bas, le P Zero qui contribuera à la
relance de la marque. Pirelli développe en parallèle son activité dans
la production de câbles et de systèmes de télécommunication en faisant
l’acquisition de Siemens en 1998 et de Draka Holding Ltd l’année qui
suit.

Fournisseur officiel de pneus pour le championnat du monde Superbike


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Pirelli-superbike

En
2000, le groupe inaugure un système de production robotisée, MIRS. Très
vite, des usines équipées de ce système seront ouvertes en Allemagne,
en Grande-Bretagne ainsi qu’aux Etats-Unis. D’abord utilisé pour la
conception de pneus automobiles, le système MIRS sera appliqué quelques
temps plus tard à la production de pneumatiques destinés aux motos.
En 2007, des usines seront ouvertes en Chine et en Roumanie et seront
suivies en 2008 d’une unité de production bâtie en Russie.

Très impliquée dans le milieu des sports mécaniques, le groupe
Pirelli annonça son retour en Formule 1 en 2010 en devenant le
fournisseur officiel de pneumatiques après le retrait de son concurrent
Bridgestone. Cette même année, le groupe deviendra le fournisseur officiel de pneus pour le championnat du monde Superbike et ce, jusqu’en 2015.

Plus d'infos sur Pirelli

http://www.pirelli.com/corporate/en/default.html
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:24

Histoire marque : Continental


4ème manufacturier mondial


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Continental-logo

La « Continental-Caoutchouc-und
Gutta-Percha Compagnie » est fondée en octobre 1871 à Hannovre, en
Allemagne. La société débute par la production d’amortisseurs
pour fer-à-cheval et de pneus pleins pour attelage. Une activité à
l’origine du logo en forme de « cheval sautant » adopté par la marque
dès 1882.

Dix ans plus tard, en 1892, elle devient la première société
allemande à concevoir des pneumatiques pour bicyclettes alors appelés
« pneumatics ». Continental est en outre la première firme à lancer le
pneu à câbles textiles sur le marché en Allemagne en 1921.
[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Continental-conticord

L’entreprise
innove encore en perfectionnant le pneu à câble métallique et en
présentant son pneu « Conti-Cord », un pneumatique à basse pression qui
améliore le confort sur route et bénéficie d’une durée de vie plus
longue.

Bientôt, Continental devient le premier fabricant allemand de
pneumatiques et alimente en tout plus de 90% du marché national.
Innovant sans cesse, la marque est la première au monde à déposer un
brevet pour la conception d’un pneu sans chambre à air.
En
constatant les remarquables progrès réalisés dans le milieu automobile,
Continental développe pour la première fois des pneus M+S conçus
spécifiquement pour la circulation en hiver. Elle met ensuite au point
des membranes de suspension pneumatique à destination des poids lourds.

Rachats et prospérité


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Continental-moto

Les
années 70 et 80 voient le renforcement de la présence de Continental à
l’international notamment en raison du rachat du manufacturier Uniroyal
en 1979. Bien d’autres acquisitions suivent avec l’absorption de
Semperit Reifen GmbH, Generel Tire et enfin Matador.

En 2009, le groupe Continental réalise un chiffre d’affaires estimé à
20 milliards d’euros, faisant de la société l’un des premiers
fournisseurs automobiles au monde non seulement en termes de pneus mais
aussi en tant que fournisseur de systèmes de freinage, d'électronique
embarquée et de biens d'autres éléments mécaniques.

Actuellement, la firme représente le premier fabricant de
pneumatiques en Allemagne, le second sur le plan européen et occupe le
quatrième rang mondial derrière Michelin, Goodyear-Dunlop et Bridgestone.

Elle propose aujourd'hui une gamme variée de pneumatiques pour auto et moto allant des pneus trails aux pneus sport avec les ContiSportAttack, ContiRoadAttack, ContiTrailAttack ou encore ContiClassicAttack.

Plus d'infos sur Continental

http://www.conti-online.com/www/transport_fr_fr/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:25

Histoire marque : CL Brakes


De l'industrie ferroviaire aux compétitions moto


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Histoire-marque-cl-brakes

Spécialiste des plaquettes de freins en métal fritté, l’histoire de CL Brakes
débute dans les années 1970. A cette époque, le groupe Carbone Lorraine
se lance dans la fabrication de garnitures de freins métalliques pour
le secteur de l’aviation puis pour le secteur ferroviaire. L’arrivée du
TGV au milieu des années 1980, qui utilisera un système de freinage à
disque jusqu’au début des années 1990, permet le développement de
l’activité.

Un des ingénieurs du site de production, basé à Gennevilliers depuis
1937, décide alors de mettre en application la technologie de l’alliage
fritté sur sa propre moto. Suite aux résultats positifs, les plaquettes
sont essayées en compétition de 1993 à 1995. A l'époque, certains
constructeurs motos proposent des plaquettes métalliques d'origine mais
les plaquettes de freins de remplacement restent organiques.

L’année suivante, l’entreprise décide de lancer son catalogue pour
les motos de route. La marque est alors la première à proposer des
plaquettes métalliques de remplacement sur le marché. L’entreprise
s’installe peu à peu sur les marchés français et étrangers après avoir
confié la distribution de ses produits à SMI, l’importateur /
distributeur des pneus Pirelli en France.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Plaquette-frein-cl-brakes

En
2000, Carbone Lorraine franchi un nouveau cap en créant une ligne de
production spécifique pour la moto. Dès lors, toutes les plaquettes moto
seront fabriquées dans l’usine de Gennevilliers. En 2005, la marque
rachète l’activité de distribution à SMI et assure elle-même la vente de
ses produits.

En 2008, Faiveley Transport rachète l’activité moto au groupe Carbone
Lorraine et les plaquettes sont commercialisées sous le nom CL Brakes.
Si le nom a changé, les produits restent les mêmes puisqu’ils sont
toujours produits au même endroit par les mêmes équipes.

Aujourd’hui, l’usine assure la production d’un million de jeux de
plaquettes par an déclinées en 560 références vendues à travers plus de
40 pays dans le monde. Elle est également représentée dans le sport moto
aussi bien en Motocross, qu'en Grand Prix, en Endurance ou en Enduro avec des pilotes comme Johann Zarco, Benoit Fortunato ou encore Ludivine Puy.

Plus d'infos sur CL Brakes

http://www.cl-brakes.com/produits/?produit=moto
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 9 Juin - 9:25

Histoire marque : Bering


L'expérience des conditions extrêmes


[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Bering

L’équipementier Bering
est né en 1951 au sein d’une autre entreprise, Plastex dont la
spécialité consiste en la conception de vêtements de protection capables
de résister à des conditions d’utilisation extrêmes. D’abord orientée
vers la conception de vêtements destinés aux marins, la marque se tourne
très vite vers l’équipement moto dont la pratique est elle aussi
soumise à des contraintes et des conditions exigeantes.

Plaçant l’innovation technique au cœur de son développement, le
groupe Plastex met au point une gamme de vêtements imperméables
recourant au procédé de la thermo-soudure. Toujours axée sur
l’innovation, Bering met au point le système de la soudure à l’ultra
son.

Se positionnant comme la marque des conditions extrêmes, Bering
trouve en l’ours polaire la synthétisation de ses valeurs et de sa
philosophie. Remarquablement équipé pour faire face à des températures
extrêmes, l’ours polaire devient le symbole des vêtements Bering.
Cependant, le nom Bering n’apparait que tardivement, choisi pour faire
une référence directe au Détroit de Bering où les températures dépassent
rarement les -40°C.

Au-delà de ses innovations en termes d’étanchéité et
d’imperméabilité, la marque Bering s’est intéressée à la sécurité des
usagers des deux roues en portant une grande attention à la sécurité
passive mais aussi à la protection du pilote en cas de chutes avec son
gilet air-bag.

La marque a été rachetée par Shark en 2011.

Plus d'infos sur Bering

http://www.bering.fr/index.php?act=home
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeMer 12 Juin - 13:11

Histoire marque : Metzeler

La rigueur allemande au service de l'innovation pneumatique

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques MetzelerL’histoire du manufacturier allemand Metzeler débute en 1863 lorsque Robert Friedrich Metzeler fonde sa société de vente de produits à base de caoutchouc et de matière élastique. Basée à Munich l’entreprise commercialise toutes sortes de produits dont des articles chirurgicaux, sportifs ou encore des vêtements imperméables.
En 1871, la première usine de produits en gomme et en caoutchouc fait son apparition et quelques années plus tard, la demande ayant explosé, une seconde unité de production est bâtie. Metzeler acquiert rapidement une véritable expertise dans le travail du caoutchouc et révolutionne même sa fabrication.

Leader de l'aéronautique

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Metzeler-robertA la fin du 19ème siècle, Metzeler arbore le statut de leader de l’industrie toute naissance de l’aéronautique grâce à un nouveau mélange de caoutchouc et de coton servant dans la production des ballons dirigeables.
A compter de 1892, les premiers pneumatiques destinés aux bicyclettes, motos et autres automobiles font leur apparition.
Dès 1906, la production de pneus s’intensifie et se développe jusqu’en 1933, année au cours de laquelle Metzeler introduit le caoutchouc synthétique « buna ». Quelques années plus tard, les pneus Metzeler font parler d’eux en établissant un record du monde de vitesse à moto (279.5 km/h).

Développement de la gamme de pneus motos

La Seconde Guerre mondiale freine l’activité du manufacturier qui voit son usine complètement détruite. Cependant, la reconstruction est aussitôt lancée et la production reprend avec cette fois-ci une orientation plus axée sur le segment du caoutchouc technique et des produits liés aux loisirs.
Metzeler prend de l’ampleur et poursuit son activité dans les années 50 et 60 tandis qu’en 1974 le premier pneu taille basse est lancé sur le marché. Quatre ans plus tard c’est au tour du premier pneu Tubeless d’Europe d’être développé.
A la fin des années 70, Metzeler adopte une nouvelle stratégie pour faire face à des difficultés économiques et décide ne plus produire que des pneus motos. Les innovations prennent un coup d’accélération dans les années 80 puisqu’en 1982, Metzeler développe le premier dessin de bande de roulement munie de rainures transversales. Il s’agit du ME 33 Laser.
L’année suivante, le manufacturier à l’éléphant met au point le premier pneu x-ply doté d’une ceinture en kevlar et destiné à une production en série. C’est le début du fameux MBS « Metzeler Belt System ».

Entrée dans le Groupe Pirelli

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Pneu-essai-metzeler-roadtecEn janvier 1986, Metzeler devient membre du Groupe Pirelli qui crée en 1989 la Metzeler Reifen GmbH. Peu de temps après, la marque sort le ME 1, premier pneu arrière à rayon multiple ainsi que le premier pneu moto composé de Silice.
Les années 90 sont celles de tous les succès pour Metzeler qui lance dans un premier temps le premier pneu arrière radial avec ceinture acier à 0°. En 1994, un record du monde de vitesse est établi sur 24h avec une vitesse moyenne de 246 km/h et deux ans plus tard le premier pneu radial avant avec ceinture acier à 0° fait son entrée dans la gamme.  
Les innovations se poursuivent en 2000 avec le lancement du Metzeler ME 800, le pneu le plus large au monde puis du Sportec.
En 2003, la gamme Sport-Touring s’étoffe avec l’arrivée du Roadtec Z6 et l’année suivante, le nouveau composé Racetec K est mis au point pour les pneus de route et de compétition.
L’année 2005 est celle du lancement du pneu Sportec M3 ainsi que d’un pneumatique destiné à l’enduro baptisé 6Days Extreme F.I.M. Ce dernier est développé conjointement avec les teams champions du monde de la discipline.

Les années 2000

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Pneu-metzeler-roadtecToujours en 2005, Metzeler s’initie aux pneumatiques pour scooter avec le FeelFree tout en développant parallèlement son nouveau Lasertec.
Deux ans plus tard, l’heure du renouvellement du segment enduro avec le Tourance EXP arborant une ceinture acier à 0° à l’avant. Côté scooter, le FeelFree fait place au FeelFree Wintec, un pneumatique toute saison assurant un grip même par temps froid et humide.
En 2009, la gamme Racetec s’améliore avec l’arrivée de la technologie Interact, une carcasse brevetée disposant d’une ceinture acier à 0° à tension variable.
L’année 2010 est marquée par l’extension de la gamme racing avec l’arrivée du Racing-for-fun Racetec Slick Compk tandis qu’en 2012 le Roadtect Z8 bénéficie d’améliorations avec notamment un composé entièrement silicé. Il sera suivi du Z8 M/O en 2012.

http://www.metzeler.com/site/fr/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeMar 18 Juin - 14:52

Histoire marque : AirBorn

Née sous l'initiative de Raymond Roche et Laurent Dupouy

Des casques jet vintage et high-tech
[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Airborn

La marque de casques AirBorn est née en 2006 à Marseille sous l’initiative de deux hommes : Laurent Dupuy et Raymond Roche. Le premier, Laurent Dupouy, bénéficie d’une longue expérience dans le domaine des casques motos. Le second porte le nom de Raymond Roche et a connu une carrière brillante en endurance, superbike ainsi qu’au championnat du monde de vitesse avec notamment un titre de champion du monde de Superbike en 1990.

Née d’une passion commune, la société AirBorn conçoit des casques jet mariant tradition et technologie. Les composants high-tech tels que la fibre de verre s’unissent aux matériaux nobles comme le cuir des tanneries de Millau pour un rendu sobre, épuré et délicieusement vintage.

Deux jets pour les 40 ans de la montre Monaco
[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Casques-airborn-tag-heuer

Pour le quarantième anniversaire de sa célèbre montre Monaco, la marque de montres de sport de prestige, Tag Heuer a fait appel à la société AirBorn pour la conception d’un casque hommage. Cette montre de luxe fut portée par l’acteur Steve McQueen, lui-même grand passionné de sports mécaniques et notamment de motocyclisme comme en témoigne sa présence dans le documentaire On Any Sunday.

Afin de rendre hommage à la marque ainsi qu’à son ambassadeur de luxe, AirBorn a conçu deux casques jet baptisés ABH1 Tag Heuer Crème et ABH2 Tag Heuer Vintage Chocolat en édition très limitée.

Des casques ultra personnalisables

Présente sur le marché des casques motos depuis 2007, AirBorn a su se faire une place sur un secteur pourtant très concurrencé en proposant des modèles rétro dotés de finitions haut de gamme. Autre atout de cette jeune marque, une offre de personnalisation poussée qui permet à l’acheteur de choisir les coloris de son casque parmi plus d’une trentaine de couleurs et les teintes des garnitures intérieures parmi une dizaine de coloris.  

Plus d'infos sur AirBorn

http://www.airborn.fr/airborn.html
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeLun 29 Juil - 18:26

Histoire marque : Ixon

La passion d'entreprendre

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00134

Histoire marque : IxonPassionné de moto depuis son plus jeune âge, Thierry Maniguet décide de fonder sa propre société d’équipements motards alors qu’il n’a que 24 ans.
Issu d’une famille de gérants d’une entreprise d’articles de fête, Thierry Maniguet a vu sa mère reprendre seule l’affaire familiale à la disparition de son père et mener la firme jusqu’au second rang national. Il n’en fallait pas plus pour voir naître en lui une envie d’entreprendre.
Destiné à reprendre la relève, il choisit néanmoins de fonder sa propre société autour de sa passion, le deux-roues motorisés.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00226

Petite entreprise deviendra grande

Histoire marque : IxonAprès quelques années d’études et diverses expériences professionnelles dans le domaine du vêtement de sport, il crée Access Equip Motos France avant de fonder la marque Ixon à seulement 24 ans. Il met alors à profit ses connaissances du marché textile pour maîtriser ses coûts, trouver les bons fournisseurs et dessiner sa propre ligne de vêtements pour motards.

Très vite naissent des produits aussi divers que des pantalons, des blousons, des gants ou encore de la bagagerie et des combinaisons de cuir.
En quelques années seulement, Ixon parvient à s’imposer parmi les leaders de l’équipement moto avec des produits français vendus à travers plus d’une vingtaine de pays en Europe mais aussi en Australie et en Amérique.

En 2004, Access Equip Motos France réalise un chiffre d'affaires de plus de 6,5 millions d'euros avec pas moins de 32% de ventes à l'étranger. La société reçoit en outre le Prix des Meilleures Entreprises et se classe troisième PME la plus performante de France. Aujourd'hui c'est près de 50% du chiffre d'affaires qui est réalisé grâce à l'export.


http://www.ixon.com/www/Version1.0/index.php
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeLun 29 Juil - 18:59

Histoire marque : Dainese

La marque multi-championne du monde

Le sponsor du Dottore

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00140

Histoire marque : DaineseLa célèbre marque d’équipement motard Dainese voit le jour en 1972. Fondée par Lino Dainese, elle va connaître une histoire riche et prospère. Pourtant, rien ne prédestinait cette petite structure spécialisée dans la production de pantalons en cuir pour la pratique motocross à devenir l’une des marques les plus connues et respectées du monde de la compétition moto.

Bientôt, les pantalons de motocross laissent place à des pantalons de cuir destinés à la pratique motocycliste en général. En 1974, le pilote allemand Dieter Braun devient le premier pilote sponsorisé par la marque en championnat du monde. Seulement deux ans plus tard, c’est l’incontesté et redoutable Giacomo Agostini qui se pare de cuir Dainese. En 1978, la marque s’associe au légendaire Barry Sheene et met au point le système de la bosse arrière permettant de protéger le dos et la nuque en cas de chute.

Dainese sauve la vie de Spencer

Dans les années 80, Dainese se penche sur la conception de sliders pour protéger les genoux des pilotes lorsque ces derniers prennent de l’angle dans les virages. Parallèlement, la marque italienne conçoit sa première paire de gants motocyclistes.
A cette même époque, Kenny Roberts décroche son troisième titre de champion du monde en catégorie 500cm3 tout en portant des combinaisons Dainese.

Histoire marque : DaineseEn 1981, c’est un certain Freddie Spencer qui démontre la qualité des protections dorsales Dainese après une terrible chute à Kyalami qui aurait pu lui coûter la vie. Deux années plus tard, Dainese fait son entrée dans la mythique course du Paris-Dakar et vient équiper plusieurs pilotes.
En 1987, Anton Mang, vêtu de protections Dainese, est sacré champion du monde en 250cm3 tandis que les premières bottes moto de la marque font leur apparition dans la gamme.

Des titres, encore des titres

En 1989 c’est Eddie Lawson qui en compagnie de ses combinaisons Dainese écope d’un titre de champion du monde en 500cc. Quelques années plus tard, en 1993, la marque initie son centre de recherche et développement où techniciens, médecins et ingénieurs tentent de mettre au point des protections toujours plus innovantes et sécuritaires.
Pendant ce temps-là, Kevin Schwantz, équipé d’une combinaison et de gants Dainese, devient le nouveau champion du monde de la catégorie reine.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00231

La marque se fait également un nom en Superbike grâce à Carl Fogarty qui décroche quatre titres mondiaux dans la discipline. Peu de temps après, le premier casque Dainese est mis commercialisé tandis que des protections Dainese sont adoptées par les athlètes des sports d’hiver. Ainsi, dès 1995, la marque se penche sur la production d’articles à destination d’autres sports que le motocyclisme.
Entre temps, Max Biaggi rafle plusieurs titres avec Dainese et teste un prototype de gants conçus en kevlar et fibre de carbone.

Rossi en Dainese

Histoire marque : DaineseEn 1999, Dainese obtient son premier titre en championnat de vélo tout-terrain. Un an plus tard, les protections en carbone et titane sont directement intégrées dans la combinaison tandis que les sliders genoux sont fixés par velcro.
C’est également en 2000 que le premier airbag D-air est présenté tandis que la star montante du championnat du monde Valentino Rossi adopte les protections Dainese.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00316

Et le pari s’avère gagnant pour Dainese puisqu’en 2002, Rossi est le premier champion titré à la fois en 125, 250, 500cc et motoGP. Depuis, la marque accumule les titres avec plusieurs pilotes non seulement en moto mais aussi en championnat de ski.
La marque est devenue récemment le partenaire sécurité de la mythique épreuve du Tourist Trophy.


http://www.dainese.com/fr_fr/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeLun 29 Juil - 19:23

Histoire marque : Nolan

A l'origine des marques X-Lite, Grex et N-Com

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00156

Histoire marque : NolanLa marque italienne Nolan apparait en 1972 lorsqu’un entrepreneur nommé Lander Nocchi, jusque-là impliqué dans le secteur des accessoires automobiles, décide finalement de s’investir dans le milieu des casques motos. Sa volonté est alors de proposer des casques plus légers et moins chers que ceux commercialisés à l’époque. Et la solution ne se fait guère attendre puisque Nocchi importe des Etats-Unis un matériau plastique léger et novateur baptisé Lexan. L’Italien acquiert ensuite les machines nécessaires à la production de casques et installe son unité de production près de Milan quand d'autres fabricants délocalisent en Asie.

Sauver la vie d'Uncini

Au fil des années, la marque connait un succès grandissant jusqu’à devenir une firme internationale, distribuant ses produits dans plus de 70 pays à travers le monde avec pas moins de 350 salariés. Nolan acquiert sa renommée grâce à ses innovations mais aussi grâce à des pilotes de renom tel que Franco Uncini qui, après avoir chuté en course en 1983, est percuté par Wayne Garnder. Fort heureusement, le pilote italien porte un casque Nolan. Victime d'un traumatisme crânien, il est plongé dans le coma mais s'en sort finalement sans séquelles.

Naissance des marques du Groupe Nolan

Casque Nolan N86En 1993, le groupe Nolan crée une seconde marque baptisée Grex dont l’objectif est de proposer des produits au meilleur rapport qualité/prix.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00237

Cinq ans plus tard, c’est X-lite qui fait son apparition. Cette nouvelle marque est l’occasion pour Nolan de se concentrer sur les performances qu’offrent les matériaux composites et la production de la marque X-Lite s’oriente bientôt exclusivement sur des casques en fibres composites.

Avec l’omniprésence des nouvelles technologies et des réseaux de communication, Nolan décide de proposer des systèmes de communication spécifiques pour l’ensemble de ses casques. C’est la naissance de N-Com en 2005 qui concrétise cette offre. La gamme se compose alors de composants électroniques disponibles aussi bien avec technologie wireless que Bluetooth.

Aujourd’hui, ce sont plus d’un million de casques Nolan, X-Lite et Grex qui sont produits chaque année.


http://www.nolan.it/index.jsp?lng=fr
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeLun 29 Juil - 20:23

Histoire marque : LeoVince

La marque italienne spécialisée dans les échappements

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00162

Histoire marque : LeoVinceL’histoire de LeoVince débute en 1954 lorsque Pietro Mollo décide de fonder sa propre entreprise. La « Sito Gruppo Industriale S.p.A » est née. Il s’agit d’une fabrique de pots d'échappements et d'accessoires pour deux-roues motorisés qui sont ensuite distribués sous les marques SilverTrail, Sito et enfin LeoVince.
Sous la marque Sito, l’entreprise propose des silencieux de rechange pour moteurs à deux et quatre-temps tandis que SilverTrail concentre son offre sur des silencieux spécialement destinés aux customs. Pour sa part, LeoVince rassemble des silencieux spéciaux pour moteurs à deux et quatre-temps sous diverses gammes. La gamme Scoot est dédiée aux scooters alors que la gamme SBK cible les maxi-sportives et routières. La gamme Fast commercialise pour sa part des centrales électroniques tandis que sous la gamme Carbon Fiber l’entreprise commercialise des accessoires en fibre de carbone.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00240

Une firme internationale impliquée en compétition

Histoire marque : LeoVinceEn 1962, l’entreprise est transférée à Monticello d’Alba, dans la province de Coni, ville d’origine de la famille. Le développement de l’entreprise lui permet bientôt de disposer d’un site de plus de 80.000m2 pour près d’une centaine d’employés. La firme élargit peu à peu sa gamme afin de pouvoir proposer des produits pour des motos issues de toute origine quelle que soit la cylindrée ou le modèle.

Aujourd’hui gérée par Gianni Mollo, le fils du fondateur, la « Sito Gruppo Industriale » est devenue une firme internationale. Les produits italiens sont ainsi distribués aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, au Japon ou en Australie. Chaque année ce sont environ 500.000 unités qui sont produites par le groupe tandis que plusieurs produits de l’entreprise sont fournis dans des compétitions motocyclistes aussi renommées que le MotoGP, le Superbike, le motocross ou encore l’enduro.


http://www.leovince.com/fr
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeVen 30 Aoû - 13:15

Histoire marque : Arai

Des chapeaux aux casques motos

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Arai10

Derrière le nom Arai se cache un savoir-faire et une histoire quasi centenaire. C’est en effet en 1905 que nait Hirotake Arai, fils de chapelier et futur fondateur de la célèbre marque de casques moto Arai. Lorsque son père décède, Hirotake Arai décide de reprendre la boutique et débute sa jeune carrière de créateur de couvre-chefs. A l’orée de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement japonais lui demande de concevoir des casques destinés à l’armée ainsi que des isolations thermiques. Très vite, le petit magasin de chapeaux se transforme en un véritable atelier et les premiers casques Arai voient le jour.

Le premier casque moto japonais
A la fin du conflit, Hirotake Arai poursuit son commerce de chapeaux et de casques destinés cette fois-ci aux entreprises de construction. Parallèlement, la société se lance dans l’exportation de chemises et de T-Shirts.
Au tout début des années 50, la firme entreprend la production de casques en fibre de verre. Motard depuis toujours, Hirotake Arai a l’idée d’appliquer cette nouvelle technologie à la pratique motocycliste. Pour ce faire, il modifie l’un de ses casques conçus pour la construction en le coupant à la moitié et en y ajoutant un intérieur. Le tout premier casque moto japonais est né.

La doublure en styropore
Le fabricant japonais ne s’arrête pas là puisque peu de temps après, il décide d’intégrer la technologie du styropore (polystyrène condensé) à ses casques après avoir lu un article sur le sujet. Cette matière innovante vient alors remplacer la traditionnelle doublure en liège.

La société Arai devient dès lors l’une des premières firmes à produire des casques moto au monde aux côtés de la marque américaine Bell. Les produits portent alors le sigle HA reprenant les initiales d’Hirotake Arai.

Exportation vers le marché américain
Dans les années 60, Arai commence à exporter ses produits vers le continent américain et connait un grand succès Outre-Atlantique. Toutefois, l’importateur américain insinue que le nom HA n’est pas le plus approprié pour des produits de cet acabit, rappelant vaguement le son d’un rire moqueur. Les responsables d’Arai penchent alors sur un nouveau nom et décident tout simplement d’opter pour la dénomination Arai.

Pour dessiner le logo de la marque, l’importateur américain fait appel à un jeune étudiant en école d’art. On promet à ce dernier un dîner tous frais payés et 50$ si il parvient à proposer un logo correct. Dès le lendemain, le jeune homme revient avec une proposition de logo qui est aussitôt acceptée et qui reste l’emblème de la marque aujourd’hui encore.

Se forger un nom dans la compétition
Dans les années 70, Arai se développe tandis que de nouveaux concurrents font leur apparition sur le marché du casque moto. En 1976, Hirotake Arai passe le relais à son fils Michio qui prend la tête de la société. Ce dernier investit beaucoup d’argent et d’effort dans la recherche et le développement de ses produits avant de placer ses casques dans le milieu des courses motocyclistes.
Lui-même pilote à ses heures, Michio Arai fait jouer ses contacts pour introduire les casques de sa société dans les différents championnats auto et moto japonais.

Arai et Freddie Spencer
Pourtant, c’est vers les Etats-Unis que Michio Arai porte son regard. Il a bien conscience que gagner le marché américain était la clé d’un succès international. Un casque Arai sous le bras, le futur directeur d’Arai America fait la tournée des grandes courses nationales pour tenter de convaincre quelques pilotes de porter les produits de la marque. Hélas, beaucoup s’imaginent que les casques japonais ne sont que des produits asiatiques bon marché. Pourtant, avec persévérance, les casques Arai parviennent à convaincre un jeune prodige américain du nom de Ted Boody Jr. C’est ensuite Skip Askland qui devient l’un des ambassadeurs de la marque. Ce dernier démontre la qualité des casques japonais lors d’une journée d’essais à Daytona. Victime d’une chute, sa tête heurte fortement le sol mais le pilote se relève sans mal et repart en course.
C’est également à cette époque que Michio Arai découvre un jeune pilote prometteur du nom de Freddie Spencer. Après avoir vu courir ce jeune américain de 14 ans à peine, Arai reste subjugué par l’aplomb et le talent de cette graine de champion et décide de lui offrir un casque.

Introduction en Formule 1
C’est un coup gagnant puisque quelques années plus tard, en 1983, Freddie Spencer décroche le sacre de champion du monde en catégorie 500cc avec un casque Arai. L’année suivante, les casques japonais font leur entrée en Formule 1 aux côtés de Keke Rosberg. En 1986, le fondateur Hirotake Arai disparait et laisse son fils Michio prendre la place de Président de la société tandis que 26 des 28 pilotes engagés en Formule 1 disposent d’un casque de la marque.

Les casques Arai garantis 5 ans
En 1993, Arai est la première marque de casques moto à garantir ses produits 5 ans. Quasiment entièrement manufacturés, les casques de la marque japonaise sont conçus de façon identique quelle que soit leur utilisation. Les ouvriers ignorent en effet si le casque qu’ils fabriquent est destiné à être porté par les pilotes de MotoGP ou un motard lambda. Une politique atypique qui permet à Arai de se classer parmi les marques les plus prestigieuses et de proposer des produits haut de gamme.

http://www.araihelmet-europe.com/site/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeSam 31 Aoû - 12:00

Histoire marque : Shad

Leader européen et mondial de la bagagerie moto

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00147

Histoire marque : ShadC’est en Espagne, près de Barcelone, que nait l’entreprise NADSL en 1973 à l’origine de la marque Shad. La société imaginée par Jaume Xicola Gacón produit alors des sièges destinés aux motocyclettes, principalement pour les marques avoisinantes telles que Derbi, Bultaco, Sanglas ou encore Montesa.
Dans les années 80, NADSL profite des progrès techniques et industriels pour se développer. La société voit également une opportunité de grandir avec l’arrivée des machines japonaises des constructeurs Suzuki, Honda et Yamaha sur le marché européen.
L'arrivée des constructeurs nippons

NADSL noue dans un premier temps un partenariat avec Piaggio Espagne avant de travailler pour les fabricants nippons. Cette alliance avec les constructeurs japonais, qui connaissent une forte expansion en Europe, permet à NADSL de devenir l’un des leaders sur le marché des sièges pour motocyclettes.
Il faut néanmoins attendre les années 1990 pour voir NADSL commercialisés ses produits aux grands constructeurs européens à l’image de Peugeot, BMW et MBK.
La naissance de Shad

Histoire marque : ShadDevenue multinationale, NADSL décide d’élargir son offre de produits en développant une gamme de valises latérales et top-case pour les modèles custom BMW. C’est ensuite au tour de la Yamaha Ténéré de recevoir un équipement signé par la marque espagnole.
A la fin des années 90, NADSL décide de commercialiser un premier modèle de coffre sous le nom de marque Shad.

Depuis, Shad s’est largement développé jusqu’à devenir l’un des premiers fabricants européen d’équipements en sièges et bagageries pour les principales marques motocyclistes européennes. Au niveau mondial, Shad est aujourd’hui présent dans plus de soixante pays et se positionne comme l’un des acteurs majeurs du secteur de la bagagerie moto.

http://www.shad.es/fr/shad-world/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeVen 6 Sep - 8:17

Histoire marque : AGV

Les casques des champions du monde Valentino Rossi et Giacomo Agostini

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00163

Histoire marque : AGV

L’histoire de la marque de casques moto AGV est intimement liée à celle de son fondateur Gino Amisano. En 1945, Gino Amisano n’a que 24 ans et ressent déjà l’envie de fonder sa société. Après un bref passage dans la fabrication de selles et de casques destinés aux cyclistes, il fonde AGV, autrement dit Amisano Gino Valenza en 1946. La firme italienne débute dans un premier temps dans la conception de selleries pour les machines Vespa et Lambretta.
Très vite, la société prend de l’ampleur et dès 1947, AGV se met à produire son premier casque moto.

Des selles aux casques

A l’époque, de nombreux pilotes motocyclistes ne disposent en guise de protection qu’un simple béret en peau bien que certains arborent un casque de marque Cromwell. Face à ce constat, Gino Amisano décide de se lancer dans la conception d’un casque en peau et en cuir. La calotte est alors montée sur des formes en bois avant d’être séchée au four et peinte une fois durcie.
En 1947, la production de casque entièrement manufacturée se limite à cinq exemplaires par semaine tandis que la vente des selleries continue de faire vivre l’entreprise jusque dans les années 60.

Histoire marque : AGVPar la suite, Gino Amisano s’essaye à plusieurs techniques et matériaux de fabrication pour ses casques. Il tente d’abord le feutre amidonné mais la matière basée sur une sorte de papier nommée « papengus » gonfle sous l’effet de l’humidité et se fracture facilement.
En 1950, il expérimente la fibre vulcanisée avant de passer à la fibre de verre en 1954. Un premier modèle de casque en fibre de verre fait son apparition, il s’agit du 160, un casque en forme de bol qui connait un succès grandissant.

Le premier Jet

Au milieu des années 50, la marque AGV commence à avoir une certaine notoriété. Notoriété qu’elle cherche d’ailleurs à améliorer en participant à divers salons dont le Salon du vélo et de la moto qui se tient à Milan.
Le premier jet estampillé AGV est dévoilé à Londres en 1955 et ne tarde pas à être adopté par des pilotes tels que Carlo Bandirola qui court alors pour le constructeur italien MV Agusta ainsi que Giuseppe Colnago et Umberto Masetti au guidon de leur Gilera. Bientôt, AGV devient l’un des fournisseurs de casques des champions motocyclistes. En échange de la fourniture de ces casques, Gino Amisano profite des courses motos pour faire sa propre publicité. Les circuits se parent ainsi rapidement de banderoles aux couleurs de la marque.

Agostini, ambassadeur de la marque

Histoire marque : AGV (photo : AGV)Les banderoles AGV deviennent plus présentes à la fin des années 50 aux abords des circuits mais c’est en 1967 que la marque réussit un véritable coup de publicité en nouant un partenariat avec la star des paddocks Giacomo Agostini en 1967. Ce dernier bénéficie d’un casque spécialement conçu à son image et assure à la société d’Amisano une forte visibilité grâce à ses nombreuses victoires.
C’est également en 1967 que Gino Amisano, inspiré des nouvelles innovations nées en Amérique, décide de se lancer dans le casque intégral. Pourtant, l’accueil de la presse et du public est plutôt négatif. On reproche déjà au casque intégral de gêner la vue et l’ouïe du pilote et d’être un frein à la sécurité des pilotes.

Le premier intégral AGV

Le pilote italien Alberto Pagani se laisse néanmoins tenter par le casque intégral AGV et remporte une victoire à Imola avec son nouvel équipement. L’intégral commence à faire parler de lui et Agostini se met lui aussi à le porter en y apportant quelques légères modifications. Dans les années 70, plusieurs modèles de casques intégraux voient le jour dont l’X-80 et l’X-3000. Quelques temps plus tard, AGV conçoit le premier intégral en fibre de verre bicolore.
Cette décennie voit aussi naître les premiers AGV destinés au kilomètre lancé sur skis, une discipline nécessitant aérodynamisme et sécurité tandis que Gino Amisano commence à sponsoriser la course des 200 Miles d’Imola.

La sécurité des pilotes avant tout

Histoire marque : AGV (photo : AGV)En 1977, le fils de Checco Costa, organisateur des 200 Miles d’Imola, a l’idée de créer une clinique mobile qui vient en aide aux pilotes blessés en course. Le projet est rendu possible grâce au soutien financier de Gino Amisano et devient opérationnel dès février 1977. Au Grand Prix d’Autriche, cinq pilotes chutent et le poste de secours soigne comme il le peut les blessés. Si Johnny Cecotto, Dieter Braun ou encore Franco Uncini s’en sortent grâce aux soins apportés il n’en est pas de même pour Hans Stadelmann qui décède suite à ses blessures. En tout et pour tout, en une saison, la clinique mobile soigne 178 pilotes et continue dans les années à suivre à œuvrer pour la bonne santé des coureurs motocyclistes.

Dans les années 80, AGV met au point son casque intégral en fibre aramidique et plusieurs pilotes se mettent peu à peu à adopter les casques italiens y compris des champions de Formule 1 tel que Nikki Lauda. Parmi les plus connus on pourra citer Barry Sheene, Angel Nieto, Kenny Roberts, Randy Mamola ou encore Johnny Cecotto. Des champions qui permettent à la marque de remporter pas moins de 130 titres mondiaux.

AGV entre dans la famille Dainese

Rossi présente le PistaGP (photo : AGV)Finalement, en juillet 2007, la marque italienne Dainese rachète AGV. Deux ans plus tard, Gino Amisano décède des suites d’une pneumonie à l’âge de 89 ans mais sa marque continue de poursuivre son expansion.

En 2011, AGV organise l'Italian Legendary Tour en collaboration avec Dainese. Il s'agit d'un voyage à moto à travers les plus belles routes italiennes en compagnie de pilotes légendaires. Quelques chanceux vainqueurs d'un concours qui y est associé peuvent eux aussi y participer. En 2009, ce sont Ago, Luchinelli et Max Biaggi qui se sont lancés dans le périple imités l'année suivante par Valentino Rossi et Kevin Schwantz. En 2011, ce sont les quatre pilotes italiens Agostini, Luchinelli, Fogarty et le regretté Marco Simoncelli qui se sont élancés sur un tracé spécialement étudié pour célébrer le 150ème anniversaire de l'Unité d'Italie.

En 2012, le nouveau casque de Valentino Rossi, le PistaGP est dévoilé tandis qu'en 2013, trois nouveaux casques sont présentés. Le casque Racing Piste GP, le casque supersport Corsa et ainsi le GT Veloce.

http://www.agv.com/fr
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeMer 11 Sep - 12:48

Histoire marque : Shoei

Les casques japonais plébiscités par Honda

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00179

Histoire marque : Shoei

La marque Shoei est issue d’une première entreprise spécialisée dans la conception de casques destinés à l’industrie du bâtiment fondée en 1954. C’est en 1958 que le fondateur, Eitaro Kamata envisage de se lancer dans la fabrication de casques motos. Une première usine voit le jour dès l’année suivante à Arakawa-ku afin de produire les premiers casques motos de la marque destinés dans un premier temps exclusivement au domaine de la compétition.
Le soutien de Honda

Casque GT Air ShoeiLa réputation des casques Shoei ne tarde pas à prendre de l’ampleur puisque dans les années 60, la marque commence à se faire connaître aux Etats-Unis tandis qu’elle crée le tout premier casque approuvé par la JIS (Japanese Industrial Standard).
En 1965, le constructeur Honda apporte son soutien à la marque et permet ainsi à Shoei de gagner en visibilité sur le marché américain et européen.
En 1967, une usine est construite à Ibaraki tandis qu’un an plus tard est fondée la société Shoei Safety Helmet.

Quelques innovations

Poursuivant son développement au fil des années, Shoei dévoile son casque GRV en 1986 qui est le premier à employer de la fibre de carbone et du kevlar.
Afin de répondre aux demandes toujours croissantes du grand public, Shoei fait construire une nouvelle usine à Ibawate en 1989. A peine trois ans plus tard, la firme inaugure le premier véritable système de ventilation pour casque moto.
Une multinationale à l'équipe restreinte

Casque Shoei X-Spirit IILes produits Shoei ne cessent d’évoluer et de s’améliorer par la suite avec notamment l’introduction des intérieurs démontables dès 1998. Plusieurs nouveautés sont également présentées dans les années 2000 avec l’arrivée par exemple du casque touring sportif XR 1000 qui évoluera plus tard avec le XR 1100 ou le casque touring Raid II en 2004 et 2005, le Z-One ou surtout le dernier modulable Neotec.

Côté compétition, la marque sponsorise quelques pilotes du championnat du monde de MotoGP à l’instar de Toni Elias ou de Chris Vermeulen.

Aujourd’hui connue mondialement, la société Shoei n’emploie pourtant qu’une équipe restreinte de 500 personnes à travers le monde. De plus, chacun de ses casques ou pièces détachées est conçu à la main au Japon, le berceau de la marque.
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeMar 17 Sep - 16:46

Histoire marque : WD-40

Une formule restée inchangée

Né pour la NASA

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 001110

Histoire marque : WD-40

Produit polyvalent par excellence et bien connu des réparateurs, le WD-40 célèbre son soixantième anniversaire en ce mois de septembre 2013. L'occasion idéale pour revenir sur l'histoire de ce produit multifonction toujours présent sur les étagères des bricoleurs en tout genre.

L'histoire du WD-40 débute dans les années 50 avec la création d'une petite entreprise à San Diego en Californie. Trois chimistes s'associent pour fonder la Rocket Chemical, une société spécialisée dans les dégraissants et les produits anticorrosion à destination de l'industrie aéronautique. Quelques temps plus tard, la NASA, qui connait quelques soucis de corrosion sur ses fusées Atlas, contacte Rocket Chemical qui planche alors sur la conception d'un nouveau produit.

A la conquête de l'espace

C'est finalement en 1953 que le produit est mis au point après pas moins de quarante tentatives. Norm Larsen lui attribue alors le nom de WD-40. WD pour "Water Displacement", autrement dit "chasseur d'humidité" et 40 pour le nombre de tentatives qu'il aura fallut pour le créer. La formule demeure inchangée aujourd'hui et plait tant aux employés de la NASA que ces derniers décident de l'emporter chez eux. Suite à ce constat, le même Norm Larsen décide en 1958 d'introduire le produit en magasin sous la forme d'un aérosol.
Deux ans plus tard, la firme compte sept personnes vendant chacune 45 cartons par jour aux quincailleries des alentours de San Diego.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00245

Le succès se confirme en 1961 avec l'ouragan Carla qui s'abat sur les côtes américaines du 3 au 16 septembre de la même année. La tragique catastrophe endeuille les Etats-Unis avec 46 morts et près de 300 millions de dollars de dommages. Pour remettre en état les véhicules et équipements domestiques endommagés, plusieurs camions WD-40 sont envoyés sur place et le produit devient dès lors une véritable marque à part entière.
Ainsi, en 1969, l'entreprise abandonne le nom de Rocket Chemical pour adopter la dénomination WD-40. Pendant ce temps là, le produit continue de se faire un nom à travers tout le pays, devenant au passage un produit de grande consommation utilisé aussi bien par les professionnels que par les particuliers.

A la fois lubrifiant, dégrippant, nettoyant, anti-humidité et anticorrosion, sa polyvalence s'illustre d'ailleurs dans divers domaines puisque les utilisateurs l'emploient dans l'industrie, le bâtiment, l'agriculture, le sport, le bricolage ou encore l'automobile.

Pendant la guerre du Vietnam, le WD-40 entre même dans le pack du GI "spécial zones humides". Un soldat écrira même "WD-40 a sauvé ma vie. Si je n'en avais pas vaporisé pour lubrifier mon arme, je serais mort à l'heure qu'il est".

Des usages par milliers

D'ailleurs, plusieurs témoignages démontrent les multiples usages possibles du produit, du plus insolite au plus pratique. Pour exemple, un chauffeur de bus australien vaporisa un peu de WD-40 afin de faire fuir un python logé dans l'essieu de son autobus. Autre anecdote, la police de Bristol conseilla aux propriétaires d'établissements nocturnes d'utiliser du WD-40 sur la lunette des toilettes pour empêcher la prise de cocaïne.

Depuis, la société WD-40 s'est largement développée pour désormais compter plus de 300 salariés à travers le monde et un chiffre d'affaires annuel de plus de 320 millions de dollars. Distribué dans 180 pays, le WD-40 est l'un des leaders des produits multifonctions et figure parmi les cinquante marques les plus connues aux Etats-Unis.

Plus d'infos sur WD-40

http://www.wd40.fr/home.aspx
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeMar 17 Sep - 16:49

Histoire marque : Yoshimura

La main de Dieu

Des pots d'échappement conçus pour la victoire

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 001111

Histoire marque : Yoshimura

Hideo « Pops » Yoshimura naît le 7 octobre 1922 à Fukuoka et exerce dans un premier temps ses talents en mécanique sur les avions de la base américaine située dans sa ville natale. Passionné de motos, il propose bientôt aux soldats américains de modifier leurs BSA, Norton et autres Triumph. Connaissant un certain succès, il décide bientôt d’ouvrir sa propre boutique spécialisée à Fussa près de Tokyo. L’affaire est lancée en 1954 et Hideo Yoshimura devient rapidement une véritable référence dans le milieu motocycliste, écopant même du surnom de « La main de Dieu ».

La filiale américaine

La firme poursuit son développement jusque dans les années 70 mais Hideo Yoshimura lorgne de plus en plus sur les Etats-Unis et sur la mythique épreuve des 200 miles de Daytona qui le fascine. En 1971, il décide de tenter sa chance chez l’Oncle Sam et inaugure sa filiale américaine de recherche et développement à Los Angeles. Cinq ans plus tard, l’AMA Superbike est créé et Pops Yoshimura n’hésite pas une seconde à se lancer dans le championnat aux côtés du constructeur Kawasaki. Yoshimura porte alors ses efforts sur la Kawasaki Z1000 du pilote Wes Cooley mais malgré le style de pilotage incisif et les performances de la machine, Cooley échoue au pied du podium sur une quatrième place.
Un an plus tard, le pilote américain parvient néanmoins à se hisser sur la troisième marche du podium

L'alliance avec Suzuki

En 1978, Yoshimura s’allie à la marque Suzuki. Ensemble, les deux firmes nippones travaillent sur la GS1000 de Steve McLaughlin et remportent la victoire à Daytona. Parallèlement, Wes Cooley et Mike Baldwin décrochent les 8 Heures de Suzuka. L’année suivante, l’équipe Yoshimura Suzuki rafle les trois premières marches du podium avec Ron Pierce, Wes Cooley et Dave Emde. La domination des deux marques se poursuit jusqu’en 1981, année au cours de laquelle Pop Yoshimura décide de retourner au Japon, laissant à son fils Fujio le soin de gérer la branche américaine.

Adieu Pop

De retour sur le sol japonais, Pop continue de veiller attentivement sur les résultats de ses produits, se rendant même chaque année à Daytona. En 1984, le pot d’échappement Cyclone fait son apparition sur le marché et connait un succès fulgurant. Le savoir-faire et l’expérience de la marque en compétition se met alors au service de la fabrication de produits destinés à un plus large public.
En 1995, Hideo Pop Yoshimura décède à l’âge de 72 ans et son fils Fujio reprend les rênes de la société.

Les victoires s'accumulent

Avec autant d’ingéniosité et de créativité que son géniteur, il perpétue son héritage en proposant des produits de haute performance souvent révolutionnaires et décide de confier la filiale américaine à Suehiro Watanabe. Du côté de la compétition, Yoshimura est lié à des noms aussi légendaires que celui de Kevin Schwantz ou Fred Merkel. Quelques années plus tard, la marque est aux côtés d’un jeune Texan prometteur nommé Ben Spies. Ce dernier s’empare du titre de champion en AMA Superbike trois années de suite avant de prendre le chemin du championnat du monde de MotoGP.

Aujourd’hui, la marque reste fortement impliquée dans la compétition motocycliste et continue d’accumuler les titres en AMA Superbike, Superbike japonais ainsi qu’en endurance pour proposer des produits hauts de gamme destinés à offrir les meilleures performances.

Plus d'infos sur Yoshimura

http://www.yoshimura-rd.com/default_website.aspx
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeMar 1 Oct - 13:56

Histoire marque : Rev'It!

La marque hollandaise à l'origine de l'engineered skin

Histoire marque : Rev'It!

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 001205

La marque hollandaise Rev'it fait son apparition en 1995 sous l'impulsion d'Ivan Vos. Distributeur d'équipements et de produits motos, Ivan Vos saisit l'opportunité de fonder sa propre marque de vêtements motos en proposant des produits au design soigné.

Bientôt, le nom de marque Rev'it s'impose. Dérivé du verbe anglais "to rev" qui signifie accélérer, la dénomination Rev'it! fait référence à la vitesse et à la passion qui anime les amoureux de motos. Les premiers vêtements de la marque arborent ensuite un logo représentant un motard vu de dessus.

L'Engineered Skin

Durant ses premières années, la marque appartient à une société de distribution et d'importation elle-même rattachée à un groupement d'entreprises du secteur moto.
C'est finalement en 2000 que la firme Rev'It! prend son indépendance en fondant la Rev'It! Sport International B.V.

Histoire marque : Rev'It!Toujours en 2000, la marque hollandaise introduit le concept de l'Engineered Skin, une méthode de conception 3D permettant de déplacer les lignes de coutures vers des zones à faible risque d'impact.
Cette nouvelle méthode de conception s'étend bientôt à l'ensemble de la gamme pour offrir une plus grande protection et sécurité aux utilisateurs des produits Rev'It!.

Rev'It! aux USA

A peine deux ans plus tard, la marque fait son entrée sur le marché américain. Les produits hollandais y connaissent rapidement le succès et en 2006 est fondée la Rev'It! Sport USA LLC afin de répondre aux demandes de ce nouveau marché. Parallèlement, l'année 2006 voit également naître le nouveau logo de la marque sous la forme d'un bouclier stylisé.

Comme de nombreuses marques avant elle, Rev'It! perçoit bientôt que la meilleure publicité pour un équipement motard ne se fait pas sur les écrans de télévision ou les affiches murales mais davantage sur les circuits.

La marque s'invite au MotoGP

Histoire marque : Rev'It!En 2008, le logo en forme de bouclier fait ainsi son entrée en championnat du monde de MotoGP et permet à la marque d'acquérir une certaine notoriété tout en développant ses produits pour un usage sportif.

Au cours de l'année 2009, Rev'It! noue un partenariat avec Gore Tex pour créer des produits sous licence.

L'année suivante, la marque reçoit le Red Dot Award dans la catégorie Design Produit pour récompenser le travail effectué sur le gant racing Jerez. En 2011, la marque poursuit son développement en acquérant la société italienne Tryonic, spécialisée dans les équipements de protection. Ce rachat s'inscrit dans la stratégie de la firme hollandaise qui ne cache pas chercher à devenir leader sur le marché des vêtements et accessoires motards dans les années à venir.

Plus d'infos sur Rev'It!

http://www.revit.eu/fr/#/revaccueil
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeLun 7 Oct - 8:54

Histoire marque : Ipone

Des lubrifiants pour mobylettes aux machines de compétition

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00118

Histoire marque : Ipone

L’histoire de la marque Ipone débute avec le constat d’un passionné de moto tout terrain. Basé à Aix-en-Provence, ce dernier prend conscience en 1985 du manque d’offre de lubrifiants pour les mobylettes et scooters et décide alors de lancer sa propre gamme de lubrifiants dédiés aux moteurs deux-temps. Très vite, ses produits connaissent un beau succès auprès du public adolescent.

Un nom d'inspiration japonaise

Histoire marque : IponePour nommer sa société naissante, ce passionné de deux-roues motorisé s'inspire des arts martiaux japonais. Il choisit de s'inspirer du terme Ippon qui désigne le score le plus élevé qu'un combattant puisse obtenir dans une compétition d'arts martiaux pour obtenir la victoire. Une inspiration japonaise qui fait en outre écho aux machines nippones très en vogue à l’époque.

Des produits surprenants au succès tout aussi surprenant

Peu à peu, la firme se fait une place de choix sur le marché français du lubrifiant deux-temps et s’engage parallèlement dans le milieu des motos tout-terrain. La gamme s’élargit bientôt de nouveaux produits parfois originaux avec notamment l’arrivée d’huiles parfumées à la fraise. Pari risqué mais gagnant puisque contre toute attente, cette huile parfumée est un véritable succès auprès de la clientèle adolescente.

Le partenariat avec Yamaha

Histoire marque : IponePeu de temps après, fort de ce succès, Ipone pense s’attaquer à une cible plus adulte. Pour ce faire, la marque lance ses premiers lubrifiants entièrement dédiés à la moto. En 2003, Ipone signe ainsi un partenariat avec le constructeur Yamaha qui fait apparaître le sticker de la marque sur ses machines de course de pilotes aussi prestigieux que Stéphane Peterhansel, Richard Sainct ou encore Cyril Despres.
Avec plusieurs victoires au Dakar et en endurance aux côtés de Yamaha, Ipone accède à la notoriété parmi le grand public.

Une marque devenue internationale

Quelques temps plus tard, la marque étend sa gamme aux véhicules de loisirs allant du quad au scooter des neiges en passant par les jets ski. Des produits consacrés à l’entretient moto font en outre leur apparition.

Depuis 2003, Ipone distribue ses produits dans une trentaine de pays et est présente dans de nombreuses compétitions motos à l’instar du World Superbike, le Paris Dakar ou encore le Red Bull Romaniacs.


http://www.ipone.fr/FR/index.php
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeVen 29 Nov - 16:04

Histoire marque : Roof

Success story à la française

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 001417

Histoire marque : Roof

En 2013, la Fédération Française de Motocyclisme soufflait sa centième bougie tandis que le constructeur Harley-Davidson célébrait ses 110 ans. Pour sa part, la marque française de casques motos Roof affichait déjà vingt ans d’histoire.
C’est en effet en 1993 que la marque est créée par le pilote auto et moto Claude Morin.

Passionné par le monde du deux-roues motorisé, il décide de lancer sa propre marque après avoir occupé différents postes dans le secteur des casques motos.
Le première modèle de la marque est le jet Roadster, premier casque à être équipé d’un écran « lunette ». Ce modèle permet à la marque de se faire rapidement remarquer grâce à son Pilot’Mask amovible permettant d’être protégé des intempéries mais aussi de la pollution.

Boxer et Rebel, deux best-seller

En 1995, c’est un nouveau casque Roof qui connait un beau succès et devient rapidement le casque le plus emblématique de la marque.
Commercialisé dans une première version, le modulable Boxer se fait vite un nom dans le milieu des casques motos en étant le premier à bénéficier de la double homologation jet et intégral et à arborer une mentonnière pivotant à 180°. Véritable best-seller, il constitue aujourd’hui encore l’un des casques les plus vendus.

En 1996, le fabricant français reçoit le trophée de la meilleure croissance commerciale tandis que le tout premier intégral fait son apparition dans la gamme avec le modèle Rebel.
Avec son système de verrouillage d’écran et la possibilité de régler la pression sur le joint d’étanchéité, le Rebel connait rapidement un grand succès notamment outre-manche. Il sera à la base de nombreux autres modèles tels que le RO10 ou le Panther.

Le Sphair, le Bamboo et le Desmo

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00266

Au fil des années, Roof poursuit son développement et obtient en 2000 le prix du meilleur casque intégral de l’année pour son modèle Suzuka de la part de « Motorcycle news ».
En 2005, les locaux de la marque sont victimes d'un grave incendie qui ravage l'ensemble de l'unité de production. La marque se relève péniblement mais parvient bientôt à relancer sa production.

En 2006 est présenté le Sphair, un casque équipé d’un masque anti-pollution interchangeable. Destiné à un usage urbain, ce dernier protège la tête du pilote tout en offrant une protection supplémentaire pour sa santé respiratoire.
Peu de temps après, Roof dévoile une nouvelle innovation avec son casque Bamboo réalisé en fibres naturelles de bambou.
En 2008, Roof inaugure de nouveaux locaux dans la ville de Pégomas avant d’inaugurer un second site de fabrication en 2012. Plus récemment, la marque française a lancé son modèle Desmo, le premier casque intégral 100% modulable.


http://www.roof.fr/
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeDim 1 Déc - 14:46

Histoire marque : Givi

Fondé par Giuseppe Visenzi - pour Gi & Vi - ancien pilote du championnat du monde

35 ans d'histoire de l'équipement moto célébrés en 2013

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 001435

Histoire marque : Givi

Avant de fonder la marque d'équipement moto Givi, l'Italien Giuseppe Visenzi était pilote de vitesse en championnat du monde. Coureur privé, il termina sur la troisième marche de la catégorie 350cm3 en 1969 au guidon d'une Yamaha.

En 1970, il met un terme à sa carrière sportive et décide de se tourner vers le monde des affaires. Il faudra néanmoins attendre 1978 pour que ce dernier crée la société Givi reprenant les deux premières syllabes de son nom et patronyme. Le fondateur est encore aujourd'hui encore à la tête de la société. Giuseppe Visenzi oriente d'abord l'activité de son entreprise vers la conception de pare-carters.

500 employés à travers le monde, présence dans 40 pays

Il a ensuite l'idée de se lancer dans les porte-paquets et les valises moto. Le tout premier modèle de top case sort ainsi au tout début des années 80 et porte alors le nom d'E34.
Très appréciés, les premiers produits de la marque permettent à la société de devenir l'un des acteurs majeurs du secteur.

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 00270

Bientôt, la petite usine de Brescia fait place à une usine de plus grande envergure. Au fil du temps et des années, la marque enrichit sa gamme avec de nouveaux produits et innovations, allant bien au-delà des top-case, pour proposer aujourd'hui : top-case, valise latérale, bagagerie souple, manchons de protections, housses de protection moto, pare-carter, sabot moteur, pare-brise et spoiler et accessoires. Au-delà même de la bagagerie, Givi propose également des casques intégraux et jets. Et au niveau des accessoires, on retrouve aussi bien des protections pour smartphone et GPS que des sièges bébé motos ou encore des chaines antivols ou des filets d'accrochage.

Aujourd'hui, Givi emploie pas moins de 500 personnes dans le monde et est présent dans 40 pays avec des filiales aussi bien en France qu'en Allemagne, Angleterre, Espgane, Malaisie ou encore au Brésil, Vietnam et Etats-Unis.

En 2013, Givi a célébré son 35ème anniversaire en grande pompe lors d'un grand gala au Hilton Molino Stucky sur l'île de Giudecca qui a réunit la famille Visenzi, les partenaires de la marque ainsi que le team Honda LCR.

Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 55
-Localisation : AVIGNON

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitimeLun 23 Déc - 17:20

Une histoire commune avec le groupe français Durieu

Une implication dans le championnat du monde de Supermotard

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 001658

Histoire marque : Owatrol

Spécialisée dans les produits de rénovation et d'entretien, la marque Owatrol est fortement présente dans le monde moto en étant notamment liée au championnat de France de Supermotard avec Luc1 Motorsport. Acquise par le groupe français Durieu, Owatrol dispose pourtant de racines nord-américaines et scandinaves. C'est en effet le savoir-faire américain relatif aux matières de protection anticorrosion des métaux et la maîtrise du bois et de la protection en milieu marin scandinave qui a donné naissance à la marque.

La première collaboration avec Durieu

Tout commence en 1956 lorsque la société américaine The Flood Co. se lance en quête de distributeurs pour son produit antirouille. Le groupe français Durieu répond à l'appel et décide d'importer les produits américains en les reconditionnant dans ses propres bidons. C'est la naissance du Rustol, le premier antirouille incolore.

En 1963, les volumes de production augmentent et la nécessité de créer une licence de fabrication européenne s'impose bientôt. La licence revient à la société norvégienne Olsen & Wang et la marque Owatrol est créée.
Dans les années 70, alors que le premier saturateur pour bois du marché fait son apparition sous le nom de Textrol, la production du Rustol est lancée en France dans les locaux de Bondoufle en région parisienne.

Acquisition de la marque par Durieu

[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques 002103

Puis les années 80 voient l'apparition du D1 qui parvient à s'imposer rapidement comme le premier saturateur dans la marine et du Dilunett, un décapant conçu à base d'eau.
Au cours de la décennie 1990, Owatrol met au point deux nouveaux produits emblématiques, l'Aquatrol, premier saturateur en phase aqueuse et le Floetrol, un additif peinture acrylique.

En 2000 est dévoilé le Solid Color Stain, plus connu sous la dénomination SCS, première lasure développée selon une toute nouvelle technologie. En 2004, Flood propose au groupe Durieu de reprendre la fabrication des produits Owatrol pour l'Europe du Nord et la société de distribution pour l'Europe Owatrol International est créée à Barcelone.

Deux ans plus tard, Durieu entre dans le capital de la marque avant d'acquérir définitivement Owatrol en 2008. Parallèlement, le groupe français devient propriétaire des marques belges Linitop et De Keyn.

L'histoire du groupe Durieu

Pour sa part, l'histoire du groupe Durieu débute en 1923 lorsque Georges Durieu se lance dans l'import-export de pièces non métalliques destinées à l'automobile. Dix ans plus tard, en 1933, son fils Paul-Henri qui exerce le métier d'ingénieur chimiste propose le premier dégrippant sur le marché français.
Durant l'entre-deux guerres, le groupe Durieu se fait spécialiste des produits d'entretien sur le secteur automobile grâce à des produits tels que le Transyl et Compensyl.

Aujourd'hui, le groupe crée et distribue des produits d'entretien et de protection des bois et métaux dans pas moins de cinquante pays à travers le monde.
En 2013, le groupe tricolore souffle ses 90 bougies, à l'image du constructeur BMW. L'occasion pour le team Luc1 Motorsport de rendre hommage au groupe à travers une courte vidéo signée Thinaud Poulain.

http://www.owatrol.com/index.php?langue=fr&page=accueil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques Empty
MessageSujet: Re: [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques   [TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[TOPIC UNIQUE] Histoire des Marques
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [TOPIC UNIQUE] Histoire des constructeurs motos
» [TOPIC UNIQUE] Choisir ses pneumatiques
» [TOPIC UNIQUE] documentaires moto
» /!\ Topic Unique des Concessions MOTOS /!\
» [Topic Unique] Caméra de sport SJ4000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum GSR - GSX-S :: Bar :: La moto en général-
Sauter vers: