Forum GSR - GSX-S750
Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Gsr75010
Forum GSR - GSX-S750
Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Gsr75010
Forum GSR - GSX-S750
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum GSR - GSX-S750

Forum consacré aux SUZUKI GSR750 & GSX-S750
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -25€ dès 299€ ...
Voir le deal

 

 Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 54
-Localisation : AVIGNON

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Empty
MessageSujet: Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge   Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge I_icon_minitimeMar 9 Avr - 10:57

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge

Le métier de guide de convoi exceptionnel existe depuis une paire d’année, issu de la privatisation de cette activité autrefois assurée par la police et la gendarmerie. Mais il est mal encadré. Ces pros à moto ont manifesté le 5 avril.


Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge 001163

Le saviez-vous, depuis 2011 ce ne sont plus les policiers ou gendarmes motocyclistes qui guident les convois exceptionnels sur les routes de France. Réduction des dépenses publiques oblige, la tâche a été confiée à des privés. Des auto entrepreneurs pour la plupart, qui exigent, après 2 ans d’activité, d’être reconnus. Et là, c’est pas gagné...

Pourtant, on ne peut pas les louper avec leur tenue de moto genre « brassard fluo » mais sur tout le corps, et leur moto jaune réglementaire. Jaune or ou jaune genêt, codification RAL 1004 ou 1032 pour être précis... C’est le décret n° 2011-335 du 28 mars 2011 qui délivre ces obligations. Le seul règlement qui encadre cette nouvelle profession.

Formation professionnelle obligatoire
« Le ou les véhicules d’accompagnement sont utilisés pour signaler et guider le convoi à des fins de sécurité vis-à-vis des autres usagers de la route. La conduite de ces véhicules de protection et de guidage est subordonnée à une obligation de formation professionnelle spécifique », précise l’article premier de ce texte.

Deux problèmes de taille
D’accord, la profession est encadrée. Mais alors, pourquoi les hommes en jaune voient-ils rouge ? « Nous voulons être reconnus », martèle Bruno Berthier, président de la FNPSTE (Fédération nationale des professionnels de la sécurité des transports exceptionnels). Les « guideurs » (ce néologisme a été inventé par le gouvernement, sans concertation avec les professionnels du secteur) ont deux problèmes.

Problème de légitimité
Le premier, c’est la reconnaissance par les autres usagers de la route. Avant, quand un conducteur voyait un policier ou un gendarme faire de grands signes sur sa moto blanche ou bleue, il s’arrêtait, par peur de prendre un PV. Ca, c’était avant... Avec les « jaunards », c’est une autre histoire. Certains conducteurs poursuivent leur route comme si de rien n’était. Aux risques et périls des accompagnateurs des convois...

Accidents
« Nous avons recensé 7 accidents de la circulation en 2012 », déplore Bruno Berthier. « Un guideur a perdu l’usage d’un bras à cause d’un véhicule qui arrivait face au convoi sans ralentir, se mettant lui-même en danger... Nous voulons être reconnus, afin que notre présence soit enseignée à l’auto-école, aux candidats aux permis de conduire ».

Les transporteurs les ignorent
Autre problème, l’acceptation de leur utilité par les transporteurs professionnels, qui se passeraient bien de ces sous-traitants. Les transporteurs facturent la prestation du motard et l’esquivent parfois, n’étant que peu inquiétés faute de contrôles. « Nous sommes dans une situation de monopole inversé », déplore Bertrand Lesort-Pajot, adhérent de la FNPSTE. « Ce sont nos clients, les transporteurs en l’occurrence, qui fixent le prix de notre prestation. On ne voit ça nulle part ! »

Grande solitude
Profitant de la faiblesse de ces motards solitaires souvent auto-entrepreneurs, les entreprises de transport se contentent de régler un montant minimum : en moyenne 620 euros hors taxes la journée, le trajet domicile-lieu du transport, le carburant, l’entretien du véhicule, les frais d’hébergement et de nourriture étant compris dans le forfait !

Fédération
Face à cette situation, deux tiers des guides se sont regroupés au sein de la FNPSTE. Cette fédération compte actuellement 64 adhérents, sur la centaine de guides à moto de convois exceptionnels recensés en France. Elle a écrit à plusieurs reprises au ministre de l’Intérieur, sans être encore reçue par son cabinet. Ce qui explique le ras le bol.

Premier rassemblement
Le 5 avril, une vingtaine de guideurs et 3 conducteurs de véhicule pilote se sont donnés rendez-vous devant le bâtiment de M6 à Neuilly-sur-Seine. Ils prévoyaient de défiler devant les sièges chaînes de télé (TF1, France TV à Paris) avant de passer devant l’Assemblée nationale et le Sénat, dans le but d’attirer l’attention sur eux, « sans gêner les conducteurs », précise Bruno Berthier.

Comité d’accueil
Les forces de l’ordre les ont arrêtés dès Neuilly, la manifestation n’étant pas déclarée. Les guides se sont rassemblés sur le parking du centre commercial de Vélizy 2 (Yvelines) afin de décider de la suite à donner à ce mouvement. Un nouveau, et ultime courrier, va être envoyé au ministère. S’il ne reçoit pas d’écho, alors les motards accompagnateurs de convois exceptionnels promettent de durcir le mouvement. Et là, il sauront se faire connaître des autorités, comme des usagers de la route.



http://www.motomag.com/Metiers-de-la-moto-les-guides-de-convoi-exceptionnel-voient-rouge.html
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

BlaZ


Masculin Messages : 15166
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 54
-Localisation : AVIGNON

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Empty
MessageSujet: Re: Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge   Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge I_icon_minitimeMar 9 Avr - 11:00

Un guide de convoi à moto explique les raisons de la colère

Règlement bâclé, rémunération au rabais… Le métier de guide de transport exceptionnel, apparu avec la réduction des dépenses publiques en 2011, connaît déjà ses premiers soubresauts. Comme l’explique Bertrand Lesort-Pajot, leur porte-parole, ces pro de la moto veulent être reconnus.

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge 001164


Bertrand Lesort-Pajot, adhérent de la FNPSTE (Fédération nationale des professionnels de la sécurité des transports exceptionnels), est l’un des organisateurs du mouvement de grogne des guides à moto. Cet ancien gendarme qui a fondé la société MSPS n’est pas vindicatif, mais déterminé à faire en sorte que cette profession émergente gagne une certaine reconnaissance.

Afin que les guides acquièrent une légitimité sur la route, et cessent de risquer leur vie à chaque fois qu’ils tentent d’arrêter un conducteur dans le but de faire avancer un convoi prenant toute la largeur de la route. Afin, aussi, d’être reconnu socialement, et de ne plus subir la loi de transporteurs qui, pourtant clients, fixent eux-mêmes le tarif de la prestation des guides à moto.


Vous dites ne pas être reconnus, mais qu’est-ce que cela signifie réellement ?
Avec la privatisation de l’accompagnement des convois exceptionnels, il a été attribué à des guides civils une tâche autrefois dévolue aux policiers et gendarmes à moto. Ces motards sont soit des civils ayant suivi une formation initiale, soit d’anciens gendarmes et policiers qui ont suivi une formation spécifique à la conduite d’une moto dans une des écoles des forces de l’ordre. Un décret destiné à encadrer la profession a été publié en mars 2011, mais il est inapplicable sur le terrain.

En quoi ce règlement est-il inapplicable ?
On nous demande d’accompagner des convois d’une largeur de 5 mètres sur des chaussées de 3,50 mètres de large. Cela implique, obligatoirement, de ne pas respecter le Code de la route à certains endroits. Nous sommes amenés à franchir des lignes continues. Et à chaque fois, nous risquons d’être réprimés par les forces de l’ordre ! La réglementation n’a pas prévu ces infractions obligatoires. Nous restons des civils aux yeux de la loi.

Que demandez-vous ? Être assermenté ?
Assermenté, c’est difficile. Mais nous voulons que les autorités reconnaissent qu’un guide puisse enfreindre, pour la nécessité du convoi et de façon motivée, le Code de la route.

Si vous devez arrêter un conducteur arrivant en face du convoi, pour des raisons de sécurité, pouvez-vous le faire ?
Oui. Le Code de la route prévoit une amende de 4e classe pour le conducteur qui ne laisse pas passer un transport exceptionnel. Mais il faudrait un policier ou un gendarme pour constater l’infraction. Les usagers de la route ne reconnaissent pas les motards en tenue jaune. Quand les convois étaient encadrés par les motos blanches ou bleues de la police ou de la gendarmerie, ce problème ne se posait pas. Les conducteurs obéissaient aux injonctions des forces de l’ordre. Depuis la privatisation, on a déjà vu des chauffeurs camions, arrivant en sens inverse, foncer sur un guide à moto.

Vous voulez dire que, comme nous n’êtes pas policiers, certains usagers de la route n’obéissent pas à vos appels à s’arrêter ?
Le changement de règlement, la disparition des policiers et gendarmes encadrant les convois exceptionnels, cela n’a pas fait l’objet d’une communication au public. Aucun conducteur ne s’attend à devoir obéir à un motard en jaune. Nous demandons à ce que cela soit enseigné lors de la formation initiale. Que les auto et moto-écoles sensibilisent les candidats au permis de conduire.

Il y a fréquemment des accidents ?
Nous avons recensé 7 accidents en 2012, dont un grave, un guide qui a perdu l’usage d’un bras à cause d’un conducteur ayant doublé la file retenue derrière le convoi exceptionnel.

Ce manque de reconnaissance a-t-il d’autres impacts ?
Nous sommes un petit nombre, et restons soumis à la pression économique des transporteurs, plus puissants que nous. Nous subissons un monopole inversé : c’est notre client (le transporteur) qui fixe le prix de notre intervention. Il existe un montant forfaitaire mais il est rarement appliqué. On nous facture une demi-journée d’intervention alors qu’on est parti pour la journée… Notre intérêt est que tout le monde puisse gagner sa vie. Le problème, c’est que personne ne contrôle personne. On a privatisé cette activité, mais on ne l’a pas suffisamment encadrée.

Mais sinon, c’est un métier sympa, vous faites de la moto !
Oui, et nombre de guides sont d’ailleurs des motards de la police ou de la gendarmerie à la retraite. Mais il y a des contraintes. Nous roulons été comme hiver, parfois sous la neige. Nous sommes soumis à des amplitudes horaires qui peuvent atteindre 18 heures sur la route. Non pas parce que nous roulons 18 heures de suite, mais, de son domicile, il faut aller au point de rendez-vous et en revenir.

Revenir en haut Aller en bas
la saussouze

la saussouze


Masculin Messages : 9481
-Date d'inscription : 23/04/2011
-Age : 43
-Localisation : champs sur marne
-Emploi/loisirs : employé communal rugby moto jeux

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Empty
MessageSujet: Re: Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge   Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge I_icon_minitimeMar 9 Avr - 17:20

bon courage à eux déjà que des milliers de motards ont du mal à se faire entendre et comprendre alors pour eux missions difficiles affaire à suivre

_________________
Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Admin-11Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Untitl11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.forumgsr750.com
Chris73

Chris73


Masculin Messages : 4810
-Date d'inscription : 03/05/2011
-Age : 63
-Localisation :  
-Emploi/loisirs :  

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Empty
MessageSujet: Re: Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge   Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge I_icon_minitimeMar 9 Avr - 19:40

Il y a un an, moi et Laura était motivé de passer le stage (2700 € chacun) pour être guideur moto, mais après enquête auprès de professionnels il est apparu un doute sur l'avenir de ce métier.
Sachant que 35% de motards de la gendarmerie partant à la retraite se lance dans cette aventure avec une compétence approuvée et sont exonérés de l'examen et du stage.
Il reste plus beaucoup de places à celui qui se lance en auto-entreprise.
Bon courage à celui qui tenterait sa chance et bon courage à ceux qui se sont déjà lancés


Revenir en haut Aller en bas
blackbird59

blackbird59


Masculin Messages : 17118
-Date d'inscription : 05/12/2012
-Age : 51
-Localisation : valenciennois
-Emploi/loisirs : chauffeur/livreur/magasinier Running/VTT

Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Empty
MessageSujet: Re: Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge   Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge I_icon_minitimeMar 9 Avr - 21:16

pas tenté.....dur métier et pas reconnu...
Et je rappelle que les motards de la police et de la gendarmerie partent en retraite plus tot du à la fatigue de leurs metiers et des heures passées (je n'ai rien contre) mais la ils volent des emplois..... et par les temps qui courent...
Comme les conducteurs de trains sncf d'ailleurs....
cheers




PS : allez les gars défoulez vous sur mon post, je vais encore faire le buz....Razz
je suis l'avocat du Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge Empty
MessageSujet: Re: Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge   Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Métiers de la moto : les guides de convoi exceptionnel voient rouge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quels métiers sont en relation avec l'escalade ?
» CLASSEMENT GRAND EST MOTO AVANT LA FINALE DE THIONVILLE
» les métiers de la grimpe et de la montagne
» Power Tour !! essais de moto et Vtt Yamaha
» MOTO : PAR ORDRE ALPHABETIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum GSR - GSX-S750 :: Bar :: La moto en général-
Sauter vers: