Forum GSR - GSX-S750

Forum GSR - GSX-S750

Forum consacré aux SUZUKI GSR750 & GSX-S750
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Securite Routiere & Dossiers CNSR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Ven 8 Mar - 17:27

Sécurité routière : la mortalité remonte de 6,5% en février
 
Hospitalisation en hausse mais diminution du nombre d'accidents corporels et de blessés
 
L'accidentalité des motards toujours à la baisse
 
L'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) vient de publier son baromètre mensuel pour le mois de février. Selon le premier bilan provisoire, 217 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, soit 13 de plus qu'en février 2012, ce qui représente une hausse de 6,5%.
On notera que le nombre d'hospitalisations augmente,+2,6 % par rapport à février 2012, même si le nombre d’accidents corporels est en diminution de 7,5% tout comme le nombre de personnes blessées en recul de 5%.
Les piétons, les cyclistes et les cyclomotoristes constituent les principales victimes de ce mois alors que l'accidentalité des motocyclistes diminue encore, confirmant la bonne tendance de l'année 2012.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par BlaZ le Jeu 21 Nov - 9:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
chris93

avatar

Masculin Messages : 234
-Date d'inscription : 16/01/2013
-Age : 36
-Localisation : NOISY LE SEC

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Sam 9 Mar - 12:31

Nos dirigeants sont des pro pour réclamer des chiffres et les faire parler comme il le souhaite.

exemple pour les anti tout répressif: si il y a plus de victime chez les pietons, les cyclistes et les cyclomotoristes c'est parce qu'il y a de plus en plus de personne qui perde leur permis donc sont a pied, à velo, en cyclos.or ces usagés sont plus fragils.

autre exemple les agents de la dde qui voient leur moyen diminuer: si il y a plus de victime chez les pietons, les cyclistes et les cyclomotoristes c'est à cause de la neige et du verglas en ce mois de février. La voie public a été moyennement entretenu il y a donc eu plus de chute de cette catégorie d'usager.

exemple les pro 0 exces de vitesse: cette augmentations est du au exces de vitesse. L'argument est rodé.

exemple pour les anti velib: cette augmentation est du a l'inconcience des velibistes. Il faut interdire le velib

je pourrais continuer longtemps [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
walker41

avatar

Masculin Messages : 9198
-Date d'inscription : 09/06/2011
-Age : 31
-Localisation : dans le coin

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Dim 10 Mar - 23:19

si on se fie à ces chiffres.... les motards ne sont donc pas de si mauvais élèves que ça au final....bon, il faut prendre en compte que l'on est en hiver et qu'il y a beaucoup moins de motards sur les routes.....j'espère que cette baisse se poursuivra aux beaux jours!!
Revenir en haut Aller en bas
ptigut

avatar

Masculin Messages : 556
-Date d'inscription : 05/01/2013
-Age : 26
-Localisation : Montmélian

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Lun 11 Mar - 15:53

Merci pour le partage, espèront en effet que cette baisse se poursuive sur le courant de l'année soyez prudent les amis !!

V
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: SECURITE ROUTIERE ET DOSSIERS DU CNSR    Lun 15 Avr - 12:52

Gilet haute visibilité, plaques d’immatriculation et airbag : les dossiers à venir du CNSR

Les dossiers en cours de la commission deux-roues motorisés (2Rm) ont été dévoilés et certains vieux démons des motards reviennent. Ce matin du 15 avril 2013, à l’assemblée plénière du Conseil national à la sécurité routière (CNSR) qui s’est réunie dans les locaux de l’Assemblée nationale à Paris, la commission 2RM a dévoilé ses préconisations. Et les sujets en discussion sont les suivants :

Détention d’un gilet à haute-visibilité pour les motos et scooters dans le véhicule mais pas l’obligation de le porter. Cette préconisation a été présentée sous le signe d’un principe de prévention pour faire comprendre au motard qu’il faut être vu sur la route.

La commission 2RM préconise également la généralisation des plaques d’immatriculation de la taille 210 x 130 millimètres. Cette dimension est le format le plus grand utilisé actuellement.

Parallèlement, Frédéric Péchenard, le délégué interministériel à la sécurité routière, a demandé à la commission 2RM qu’elle étudie en profondeur le port du gilet airbag lors du passage du permis de conduire. Cet équipement, encore marginal, revient donc sur le devant de la scène.

Aujourd’hui, aucune mesure n’a été prononcée. Il s’agit que de dossiers qui ne sont qu’à l’état de discussion. Ce n’est qu’à la prochaine réunion plénière, courant des mois de mai/juin, que seront prononcés les nouvelles mesures. Un comité interministériel devrait avoir lieu en juin 2013.

Gilet visible, plaques d’immatriculation, airbag… Ces nouvelles préconisations sonnent comme un compromis comparés au « tout-répressif » du gouvernement précédent.



Dernière édition par BlaZ le Ven 19 Avr - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mar 16 Avr - 14:28

CNSR : le port du gilet fluo revient à la charge


Débats sur le gilet haute visibilité, les plaques d'immatriculation et le gilet airbag


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le CNSR s'est réuni ce matin pour discuter des questions de sécurité. Au menu, la plaque d'immatriculation, le gilet réfléchissant et le port d'un gilet airbag lors du passage du permis.



Il souhaite en autres obliger les motards à posséder un gilet haute sécurité, mais sans obligation de le porter, un peu dans la série de l'éthylotest. Pour le moment, il s'agit uniquement de discussions qui reprendront d'ici un mois.



Concernant le gilet haute visibilité. Cet accoutrement ultra fluorescent permet de repérer facilement un individu dans des zones mal éclairées. D'après les organismes de sécurité il a pour but de permettre aux motards d'être visibles sur la route.



Lancé en 2011, la FFMC avait rétorqué que le problème ne venait pas de la visibilité des motards mais de l'inattention des automobilistes. Le ministre de l'intérieur avait alors suspendu le débat pour le poursuivre ultérieurement. Cette fois ci, le conseil national de sécurité routière souhaite que l'ensemble des motards disposent d'un gilet, porté ou non.



L'assemblée a évoqué le port d'un gilet airbag lors du passage du permis, afin d'optimiser les mesures de sécurité.



La réunion a évoqué la règlementation concernant la taille des plaques d'immatriculation. La décision n'est pas définitive mais l'organisme préconise à nouveau des plaques d'une taille de 21cm sur 13cm.



Alors que la hache de guerre était enterrée, les vieux démons des motards resurgissent, affaire à suivre ...
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mer 17 Avr - 11:20

Gilet jaune, plaques d’immatriculation et airbag : la FFMC calme le jeu

Gilets jaunes dans les motos, plaques 210 x 130 mm pour tous, airbag lors du passage du permis… « Pour le moment, rien ne nous pend au nez » : voilà ce que répond France Wolf, de la FFMC, à l’annonce des dossiers en cours de la commission 2RM du CNSR.


Ce matin du 15 avril, les mots « gilets haute visibilité », « plaques d’immatriculation » et « airbag obligatoire » ont résonné dans les locaux de l’Assemblée nationale. La réunion plénière du Conseil national de sécurité routière (CNSR) a donné les pistes de ses dossiers en cours.

Des préconisations à venir qui sonnent comme un enterrement des dossiers du CISR de 2011 (voir notre article de 2011 Sécurité routière : le gouvernement resserre l’étau répressif). France Wolf, du bureau national de la Fédération française des motards en colère (FFMC), qui participe à la commission deux-roues motorisés (2RM), détaille avec nous les annonces de ce matin.

La plénière a fait mention d’un gilet « haute visibilité » dans les motos, est-ce une obligation ?
Pas du tout. Lorsque la FFMC a accepté de participer à la commission 2RM, en tant que représentant des usagers de la route, nous avions une feuille de route à suivre émise par la Sécurité routière, dont la visibilité faisait partie. Nous commençons donc par suivre cette feuille de route.


Le gilet haute visibilité, qui nous a aussi fait bondir, était à l’ordre du jour. Si on nous parle d’obligation (avec ou sans sanction), nous serons bien évidemment contre, même au titre d’une harmonisation avec les autres usagers de la route. Mais ce n’est pour l’instant pas le cas. Avant tout, nous voulons une justification par des chiffres de l’efficacité des gilets jaunes chez les automobilistes depuis 2008, via une étude.

Les plaques d’immatriculation seront-elles plus grandes ?
La généralisation des plaques d’immatriculation n’est en fait qu’une harmonisation. La taille 210 x 130 mm est déjà la taille pour les deux-roues motorisés de plus de 125 cm3… Les trois-roues ont des plaques plus grandes et les scooters plus petites, ils devraient donc se mettre au diapason des motos.

Nous sommes cependant toujours contre des plaques plus grandes, de format A4, qui ne sont pas du tout pas à l’ordre du jour. Cela n’empêchera d’ailleurs pas ceux qui mettent des petites plaques de les garder. Ce n’est pas de notre faute si les autorités ont des machines qui ne savent pas les lire, ils n’ont qu’à prendre des vraies personnes pour le faire !

L’airbag moto, pendant l’examen du permis, revient sur le devant de la scène ?
Tout ceci n’en est encore au stade de l’étude. L’airbag pendant l’examen a déjà été présenté au Conseil supérieur de l’éducation routière qui l’a rejetée (trop cher pour les auto-écoles). Encore une fois, la commission 2RM a demandé une étude pour montrer l’utilité d’une telle mesure.

Pas d’inquiétudes à avoir, donc…
On nous a invité à venir pour représenter les usagers de deux-roues motorisés. Nos revendications, ils les connaissent, il suffit de lire notre manifeste pour ça (disponible en PDF en cliquant ici. S’ils viennent à contre-pied de nos revendications, nous réagirons. On est la FFMC, tout de même, et ils nous connaissent ! Le problème est qu’ils veulent des solutions rapides pour faire baisser le nombre de morts, or ces solutions n’existent pas. Cela fait 30 ans que nous traitons des problèmes de sécurité routière et ça n’existe pas.

Le CNSR est parti pour 3 ans et s’inscrit dans le long terme. Ce que nous cherchons à faire, c’est avancer des solutions pérennes. Nos prochains sujets traiteront de l’interfile et de l’équipement de sécurité. Ce matin, ce n’était qu’une assemblée plénière, les préconisations ne seront données qu’à la prochaine réunion, fin mai 2013. Pour le moment, rien ne nous pend encore au nez.

Propos recueillis par Fabien Navetat - 15/04/2013
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Ven 19 Avr - 11:33

L'autoroute bientôt limitée à 120 km/h ?

Une baisse de 10 km/h permettrait une réduction des accidents mortels de 4%

La même mesure envisagée pour les voies rapides, nationales et zones urbaines

Chaque année, la vitesse est présentée comme responsable de près de 25% des accidents mortels. Pour enrayer le phénomène et poursuivre son combat contre la mortalité sur les routes françaises, le Conseil National de la Sécurité Routière missionné par le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls a envisagé quelques préconisations. Parmi ces dernières, on notera l'idée d'un abaissement de la vitesse sur les autoroutes qui passeraient ainsi de 130 km/h à 120 km/h.

Cette réduction de la vitesse permettrait selon leur conclusions de diminuer de 4% les accidents mortels et de 2% les accidents graves mais aussi de réduire considérablement les pics de pollution. Une préconisation prise très sérieusement par Manuel Valls qui a annoncé vouloir passer sous la barre des 2.000 morts par an sur les routes de l'hexagone. Cette mesure viendrait également combler les écologistes qui ne cessent d'alerter les autorités publics sur l'augmentation constante des émissions de gaz à effet de serre.

Cette mesure parait toutefois étonnante quand on sait que le réseau autoroutier est statistiquement le réseau le plus sûr et le moins accidentogène et encore plus en considérant le nombre de kilomètres parcourus.

Les recommandations complètes du CNSR dévoilées en juin
Si pour l'heure l'abaissement de la vitesse ne concernerait que les axes autoroutiers, il est envisageable que la mesure s'étende aux voies rapides, aux nationales ainsi qu'aux limitations de vitesse en vigueur dans les zones urbaines.
Pour rappel, la vitesse la plus basse sur les autoroutes européennes se situe en Suède où les usagers de la route sont invités à ne pas dépasser les 110 km/h. Ce pays Scandinave est également celui qui connait l'un des taux de mortalité routière le plus faible sur le Continent. Mais les conditions climatiques en Suède expliquent aussi cette vitesse limitée.

A contrario, la vitesse n'est pas limitée en Allemagne sur les autoroutes et l'Allemagne a un des taux d'accidents les plus bas.

Avec la multiplication des dispositifs de contrôle de vitesse et l'arrivée d'une nouvelle génération de radars, la répression sur les routes françaises semble n'avoir jamais été aussi forte. L'application d'une telle mesure pourrait bel et bien être la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour les usagers de la route français et représenter un risque d'autant plus important pour la politique en place. Quoi qu'il en soit, le CNSR a jusqu'au mois de juin pour présenter ses recommandations que le Ministre de l'Intérieur décidera ou non d'appliquer.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Deep95

avatar

Masculin Messages : 719
-Date d'inscription : 23/05/2011
-Age : 44
-Localisation : Arnouville ( 95 )

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Ven 19 Avr - 16:50

Non mais ils ont que ca à f.... d'emmerder le monde quoi.

Faut qu'ils arrêtent un peu avec leur looby sur la vitesse. Ce n'est pas la vitesse qui tue mais bien la façon de conduire irresponsable de certains comme l'oubli de clignotants, changement de file sans contrôler, non respect des distances de sécuritée ( vous savez, le gros con qui vous colle à 1 mètre derrière vous parce que vous n'allez pas assez vite pour lui ).

Ca me fout la rage de voir ce qu'est devenu la France. Politicars de mer** qui ne comprennent jamais rien à rien.

Coup de gueule off...
Revenir en haut Aller en bas
worms91

avatar

Masculin Messages : 339
-Date d'inscription : 15/10/2012
-Age : 26
-Localisation : RENNES

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Ven 19 Avr - 19:46

Moi j'adore quand on me colle au cul, lorsque je vais voir ma femme, je dois sortir d'une nationale pour aller dans un hameaux, et il y a un petit "trottoir" à passer tout en tournant, donc si tu le passes a plus de 10kmh c'est tendu (pour toi et la moto), sauf que derrière ça arrive a 70km/h....

Je suis pour le port facultatif du gilet jaune (en gros comme maintenant lol) mais c'est bien qu'ils se penchent sur les vestes airbag, si il y a de la subvention derrière (c'est bien mon petit, rêve...), parce que si c'est pour nous pondre juste une obligation de le porter, tout le monde ne peut pas se permettre d'avoir un gilet aux prix actuels.

120km/h au lieu de 130km/h je m'en fou un peu.
Vers chez moi les autoroutes sont pour la plupart à 110km/h et lorsque je pars en vacances en tuture je ne respecte déjà pas les limitations (je ne roule pas à 180 non plus hein).
Je préfère surveiller ce qui se passe autour de moi que de contrôler h24 mon compteur

Pour leurs grosses plaques, ils peuvent se les mettre là où je pense Razz
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Sam 20 Avr - 13:43

FFM et FFMC dénoncent la communication de la Sécurité Routière


"650 motards se sont tués sur les routes françaises en 2012"


L'accidentalité des 2-roues motorisés au plus bas depuis 1975


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) n'ont pas apprécié la dernière campagne de communication initiée par la Sécurité routière. Cette dernière s'appuie sur le fait que l'utilisation d'un deux-roues motorisé est 27 fois plus mortelle que celle d'une voiture, une comparaison qui frôle le dérapage argumentaire pour les deux fédérations.


La DSCR communique sur le fait qu’il y ait 27 fois plus de risques d’être tué à moto qu’en voiture. Sur un simple plan statistique, ce n’est pas faux… mais comparer l’exposition au risque routier des occupants attachés dans des véhicules carrossés à des usagers sur des deux-roues motorisés, cela revient à comparer le risque d’accident mortel entre l’alpinisme et la pétanque, au seul motif que ce sont toutes les deux des pratiques sportives !
Mais c'est probablement une faute de langage qui met une fois de plus le feu aux poudres lorsque la DSCR annonce que "650 motards se sont tués sur les routes françaises en 2012". Il n'en faut pas plus pour rappeler que la mortalité des deux-roues est au plus bas depuis 1975 alors que le parc est passé d'environ 334.000 machines à 2,8 millions de 125 cm3 et plus.


Dans son communiqué, la Délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR) indique qu’en 2012, « 650 motards se sont tués »… ces 650 victimes ne « se » sont pas tuées, elles sont décédées dans des accidents de circulation dont elles n’étaient pas forcément responsables, nuance !
Vers un départ du CNSR ?


Alors que les relations entre la FFMC, la FFM et la Sécurité Routière s'étaient quelques peu apaisées ces derniers mois, les deux associations représentantes des motards ont laissé entendre qu'elles pourraient quitter le Conseil National de la Sécurité Routière si l'administration ne revoyait pas sa communication.


La FFMC et la FFM ont accepté de participer aux débats du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) en y apportant leurs propositions pour la sécurité des usagers en deux-roues, propositions que nous mettons en œuvre dans les domaines de la formation des motards, de l’assurance moto, de la sensibilisation au risque pour les jeunes, de l’information des usagers et du partage de la route au bénéfice de tous.

Alors que l’Etat demande aux conducteurs de faire des efforts dans leurs comportements, nous demandons à la DSCR un peu plus de cohérence dans sa communication si elle souhaite continuer à associer les usagers et leurs représentants aux discussions en cours.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Sam 20 Avr - 13:44

La FFM et la FFMC contre l'abaissement de la vitesse sur autoroute


L'autoroute, réseau routier le plus sûr avec seulement 7% des accidents mortels


L'alcool première cause de mortalité sur les routes


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Alors que la dernière réunion du Conseil National de la Sécurité Routière a abouti sur la recommandation d'un abaissement de 10 km/h sur les autoroutes françaises, la Fédération Française de Motocyclisme et la Fédération Française des Motards en Colère font part de leur opposition au projet.

Bien qu'en accord avec la volonté de mettre un frein à la mortalité sur les routes, les deux institutions du monde motocycliste estiment que le CNSR fait fausse route en mettant en avant la vitesse pour enrayer le phénomène.
En effet, même si pour l'instant aucune décision définitive n'a été adoptée, l'hypothèse d'une réduction de la vitesse à 120 km/h sur autoroute est semble-t-il à l'ordre du jour.

La somnolence, l'alcool, les médicaments et la drogue 1ères causes des accidents mortels sur autoroute


Une décision jugée "certes médiatique, mais à l'efficacité douteuse" pour la FFM et FFMC. En effet, lorsque l'on sait que l'autoroute est le réseau routier le plus sûr où seuls 7% des accidents mortels se sont déroulés l'an passé, la pertinence d'un tel projet peut vite être remis en cause. Ceci d'autant plus que selon l'Association des Professionnels des Autoroutes et des Ouvrages Routiers (ASFA), la somnolence, la prise d'alcool, de drogues et de médicaments sont les principales causes d'accidents mortels sur autoroute.

Alors que le nombre de morts est en baisse constante chaque année, pour atteindre le chiffre historiquement bas des 3.645 tués sur les routes l'année passé et une baisse de 14% de la mortalité en deux-roues par rapport à 2011, stigmatiser encore une fois la vitesse n'est surement pas la bonne solution. "Même si c'est sans doute la façon la plus facile de donner l'impression que l'on agit", ajoute les deux instances motocyclistes dans leur communiqué.

Si la vitesse a été pointée du doigt par le CNSR, rien n'a encore été évoqué quant à la lutte des méfaits de l'alcool au volant, responsable de plus de 31% des morts sur les routes en 2012. Un chiffre qui est d'ailleurs en constante augmentation depuis 2005 et est devenu la première cause de mortalité routière.
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mar 23 Avr - 10:58

Institut de l'accident : Les motards sur-représentés dans 3 types de collisions mortelles

Tourne à gauche sur route, choc arrière et dépassement en agglomération

Les conditions climatiques tributaires de l'évolution de la mortalité

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Publiant aujourd'hui son second rapport sur l'accidentalité routière, l'association 40 Millions d'Automobilistes s'est également penché sur les deux-roues motorisés.

Les conditions climatiques expliquent majoritairement l'évolution de la mortalité chez les deux-roues tout au long de l'année. Dès lors que le temps est mauvais, les déplacements sont réduits au strict minimum tandis que par beau temps la part des motards dans le trafic s'accroit considérablement.

Si l'on tient compte de l'évolution de la mortalité entre 2010, 2011 et 2012, les différences et évolutions suivent énormément les conditions climatiques. Le pic de mortalité en juillet 2010 correspond ainsi à un mois d'ensoleillement record depuis 1900. A l'inverse, les automnes 2010 et 2011 ont vu se succéder des vagues de froid, moins de motards sur les routes et donc moins de morts.

Trois types de collisions mortelles spécifiques aux motards
Au delà de cette saisonnalité, l'Institut de l'Accident met l'accent sur la vulnérabilité des motards. En effet, contrairement aux autres véhicules motorisés, le deux-roues n'offre aucune carrosserie et le pilote peut être facilement éjecté. L'institut rappelle également que les deux-roues sont régis par les simples lois de la physique : machine moins stable à faible vitesse, trajectoire plus difficilement modifiable à vitesse élevée et le fait que le pilote ne fasse pas corps avec la moto en cas de freinage d'urgence.

L'enquête montre que les deux-roues motorisés sont sur-représentés dans trois types de collisions mortelles. Collisions pour lesquelles, responsable ou non, ils sont dans la quasi-totalité des cas les victimes.

Tourne à gauche sur route
Il s'agit du cas où un usager coupe la route à l'usager qui arrive en face pour tourner à gauche. Cet accident est typique des motos et n'implique deux voitures que dans 10% des cas. Le plus souvent, le choc se produit au niveau de la porte arrière de la voiture, ce qui indique que le véhicule était en fin de manoeuvre. Les automobilistes se déclarent surpris de la présence soudaine d'un deux-roue et s'étaient engagé en pensant la voie libre. Les plus de 65 ans sont impliqués dans près d'un accident sur trois de ces accidents.

Le choc arrière en agglomération
Ce type d'accident est également spécifique aux deux-roues. Dans 80% des cas de chocs mortels, ce sont eux qui viennent percuter le véhicule les précédant. Ce choc est le plus souvent provoqué par un ralentissement ou un arrêt de la file.

Les dépassements en agglomération
Sur les accidents mortels survenus en agglomération lors d'un dépassement, 70% des victimes sont des motards. Ce type d'accident peut être engendré par un choc frontal avec un véhicule de la voie opposée, un véhicule en tête de file qui tourne à gauche ou encore une perte de contrôle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Sam 27 Avr - 11:47

CNSR : le gilet jaune ne sera pas imposé

La plaque d'immatriculation a surtout un enjeu administratif

Le Président de la commission 2 roues du CNSR, Patrick Jacquot revient sur la question du gilet jaune qui ne devrait pas être obligatoire. D'après ses propos, il ne s'agit pas d'imposer son port mais de préconiser la détention du gilet haute visibilité.

En d'autres termes le Conseil National de Sécurité Routière préconise uniquement la détention de celui-ci sans donner l'obligation de le revêtir :

le gilet jaune ne revient pas par la fenêtre après être sorti par la porte, il ne s’agit pas d’imposer son port en roulant.

Concernant la plaque d'immatriculation, il s'agit surtout d'uniformiser les formats pour simplifier les démarches administratives. La question concerne surtout l'enjeu administratif et non pas la sécurité routière.

Par rapport au port obligatoire de l'airbag lors du passage du permis moto, des décisions restent à prendre et les organisations chargées de la sécurité routière devrait se réunir dans les semaines à venir pour mettre au clair toutes ces revendications.

Alors que l'affaire fait polémique et que les rumeurs enflent, les informations arrivent au compte goutte. Même si la FFMC avait calmé le jeu pour rassurer les motards, l'affaire reste à suivre...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Lun 6 Mai - 9:18

MotoPrev : un dispositif interactif pour identifier les risques en 2-roues


Reconstitutions des 7 accidents motos les plus courants et explication de leurs causes


Des vidéos 3D signées Prévention Routière et Assureurs Prévention


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Prévention Routière et les Assureurs Prévention lance MotoPrev, ou la reconstitution en 3D des 7 accidents statistiquement les plus courant à deux-roues : "Le stop", "la perte de contrôle", "le dépassement", "le changement de file", "la voiture d'en face", "le freinage brutal" et enfin le "piéton".

Particulièrement vulnérables, les utilisateurs de deux-roues représentent encore 24% des tués sur les routes françaises pour un parc de 4 millions de deux-roues motorisés en circulation. Malgré une baisse continue de leur mortalité, cette baisse n'a été que de 26% en 10 ans alors qu'elle chutait de 60% pour les usagers de véhicules légers... forcément, le moindre accrochage se révèle plus facilement mortel à moto qu'en voiture.

Reconstitutions en 3D des accidents motos les plus courants


On estime ainsi que la moto est plus mortelle que la voiture. Ces données ont fait réagir et agir les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention. Ces dernières viennent en effet de lancer deux dispositifs dédiés aux motards, MotoPrev et MotoMap. Le premier consiste en un espace interactif reconstituant en 3D sept des accidents les plus fréquents à moto. Le second se compose d'une application Facebook permettant aux internautes de signaler les lieux dangereux à moto via une carte participative.

L'objectif premier du dispositif MotoPrev est de permettre aux motards d'identifier et de mieux comprendre les circonstances en cause dans la majeure partie des accidents de la route qui les concernent mais aussi de leur fournir les clés pour anticiper ces situations.

3 points de vues pour une vision globale des accidents motos


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]"Le stop", "la perte de contrôle", "le dépassement", "le changement de file", "la voiture d'en face", "le freinage brutal" et enfin le "piéton". Voici les sept cas de figures les plus courants dans les accidents de deux-roues identifiés au travers d'études détaillées d'accidents (EDA) et via des projets de recherches menés par l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifstarr).

On apprendra ainsi qu'un accident sur cinq à moto est dû à la perte de contrôle de sa machine ou encore que 14% des accidents sont causés lors d'un dépassement d'automobiliste s'apprêtant à tourner à gauche.
Chacune des reconstitutions permettent aux motards d'adopter une vision globale du déroulement de l'accident en optant pour trois vues différentes : une vue subjective du motard, une vue subjective du conducteur impliqué dans l'accident et une vue d'ensemble.

Une fois l'accident visionné, MotoPrev propose également au conducteur d'interagir en trouvant les causes de l'accident. Des éléments de réponse sont ensuite données à l'utilisateur en prenant conscience aussi bien des erreurs commises par le motard que par l'automobiliste.

On notera que le motard n'est pour une fois pas présenté comme un délinquant. Les reconstitutions sont les plus factuelles possibles en reprenant uniquement les circonstances des accidents.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Lun 6 Mai - 9:19

Motomap : une application pour identifier les points dangereux à moto


Une carte de France participative recensant les zones à risque à moto


4.500€ d'équipements moto à gagner


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]En parallèle du lancement du dispositif vidéo interactif MotoPrev, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention présentent leur application Facebook MotoMap. Fonctionnant sur le principe d'une carte participative, ce dispositif fait appel à l'esprit communautaire des motards en les incitant à partager leur expérience de la route et à signaler les points dangereux qu'ils auront identifiés via une carte de France interactive (Google Map).

L'objectif est ainsi de créer un mouvement fédérateur chez les motards tout en mettant l'accent sur la sécurité de ces utilisateurs fragiles sur les routes.

Pour recenser un point dangereux, l'internaute doit se connecter au réseau social Facebook avant de se rendre sur l'une des pages fan des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention où il pourra cliquer sur l'onglet MotoMap. Il aura ainsi accès la carte des points dangereux et pourra ajouter les zones à risques qu'il aura pu déceler en précisant également le type de danger : virage dangereux, traversée d'animaux, état de la chaussée...

En complément, un jeu-concours est proposé du 6 mai au 3 juin avec la possibilité de remporter 4.500€ d'équipements de sécurité à moto.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mer 8 Mai - 7:47

Les campagnes de sécurité routière dans le monde : les vidéos choquantes

Une campagne marquante de l'état de Victoria en Australie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les campagnes de sécurité routière se fondent sur plusieurs moyens pour faire passer leurs messages comme l'humour, les conseils, les témoignages mais aussi les images choc.
La Commission des Accidents de la Route (TAC) de l'Etat de Victoria, en Australie, avait lancé une campagne particulièrement marquante en 2008 pour sensibiliser les usagers de deux-roues motorisés à l'importance du port d'équipements de sécurité. Les deux vidéos réalisées suivaient en effet de réels accidentés en dévoilant les blessures infligées en l'absence de gants ou encore de pantalon de moto.


Avertissement

Programmes comportant certaines scènes susceptibles de heurter les -12 ans

Attention, si vous ne supportez pas la vue du sang ou de blessures ouverte, ne regardez pas ces deux vidéos.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mer 8 Mai - 7:47

Scooter girl

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mer 8 Mai - 7:48

Motorcycle man

Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Ven 10 Mai - 15:33

Forte baisse de la mortalité routière en avril : -15,4%


Stabilité du nombre d'accidents corporels mais hausse du nombre de blessés hospitalisés


Hausse du nombre de tués à moto de 616 (mars) à 638 (avril)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Après la diminution exceptionnelle du nombre de personnes tuées sur les routes en mars 2013, le mois d'avril 2013 enregistre une nouvelle baisse significative : 234 personnes ont perdu la vie sur les routes de France, contre 277 en avril 2012, soit une diminution de 15,4% et 43 vies épargnées.

Le nombre d'accidents corporels est lui quasiment stable : 4 451 en avril 2013 contre 4 426, tout comme le nombre de blessés : 5 576 en avril 2013 contre 5 602 en avril 2012.

En revanche, le nombre de blessés hospitalisés est en hausse de 9,6% : 2 096 personnes ont dû être admises dans un centre hospitalier contre 1 913 en avril 2012, soit 183 personnes supplémentaires.

Depuis le début de l'année, tous les indicateurs de l'accidentalité routière sont en net recul : -12,1% pour les personnes tuées, -10,2% pour les personnes blessées, -4,1% pour les personnes hospitalisées et -10,3% pour le nombre d'accidents corporels.

Sur les douze derniers mois (de mai 2012 à avril 2013), le nombre de personnes tuées s'élève à 3 525, contre 3 763 sur la même période (de mai 2011 à avril 2012), soit 238 vies sauvées avec une baisse globale de 6,3%. La tendance favorable observée depuis janvier 2012 se confirme, malgré deux écarts enregistrés en novembre 2012 et février 2013.

Parmi toutes les catégories d'usagers, seules la mortalité des motards est en hausse, avec 638 morts en avril contre 616 en mars. La dernière étude de l'institut des accidents montre également les spécificités des accidents à moto. De quoi revoir les reconstitutions des 7 accidents les plus courants à moto effectuées par la Prévention Routière.

À l'occasion du retour de ce grand week-end de l'Ascension et à l'approche de celui de la Pentecôte, la vigilance de tous est indispensable pour que la route reste un espace de liberté et de sécurité partagée.

Ces chiffres ne concernent que la France métropolitaine


Pour le mois écoulé et les derniers mois précédents, ils reposent sur un dispositif de remontées rapides assurées en fin de mois par les forces de l'ordre. Il s'agit ici d'estimations provisoires des résultats du mois. Ces estimations initiales sont établies par extrapolation afin de compenser les décès tardifs sous 30 jours et de pallier divers autres écarts « structurels » ou systématiques entre remontées rapides et données définitives du Fichier national des accidents corporels (dit "Fichier BAAC"). L'extrapolation résulte de la confrontation des deux séries sur les douze derniers mois de disponibilité des BAAC validées. Les estimations provisoires initiales des mois antérieurs sont ensuite affinées de loin en loin jusqu'à l'arrêt des chiffres définitifs. Ces estimations intermédiaires sont substituées aux estimations initiales au fur et à mesure de l'affermissement du Fichier BAAC, la marge d'erreur s'amenuisant en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
walker41

avatar

Masculin Messages : 9198
-Date d'inscription : 09/06/2011
-Age : 31
-Localisation : dans le coin

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Lun 13 Mai - 12:30

Sujets fusionnés
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Campagne de contrôle sonore des deux-roues en Ile-de-France   Mar 14 Mai - 22:58

Campagne de contrôle sonore des deux-roues en Ile-de-France

Contrôles "préventifs et pédagogiques" à Paris, dans les Hauts-de-Seine, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne

Du 14 au 16 mai

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En prévision du retour éventuel du beau temps et des deux-roues qui vont avec, la préfecture de Police lance l'opération "Stop aux bruits excessifs et aux atteintes à l'environnement!". Cette campagne de prévention à destination des motos et des scooters de la région parisienne est organisée par la Direction Opérationnelle des Services Techniques et Logistiques (DOSTL).

Dès aujourd'hui et jusqu'au jeudi 16 mai, des opérations de sensibilisation aux nuisances sonores, à la pollution ainsi qu'à la sécurité routière seront organisées par l'unité de contrôles techniques à Paris (75), dans les Hauts-de-Seine (92), en Seine-Saint-Denis (93) et dans le Val-de-Marne (94). Les motards et scootéristes seront ainsi soumis à des contrôles "préventifs et pédagogiques fondés sur le mieux «vivre ensemble»".

Ces opérations de sensibilisation ciblées envers les deux-roues seront organisées conjointement par la DOSTL, la Direction de la Sécurité de Proximité de l'Agglomération Parisienne (DSPAP) et la Direction de l'Ordre Public et de la Circulation (DOPC).
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mer 15 Mai - 17:37

Campagne sécurité routière : en Thaïlande l'alcool tue

Une campagne publicitaire esthétique et choc qui décoiffe

La Thaïlande premier consommateur d'alcool en Asie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Thaïlande a récemment lancé une campagne pour lutter contre l'alcool au guidon avec des affiches qui décoiffent. La campagne met en scène des hommes consommant une boisson alcoolisée qui provoque l'effet d'une balle reçue en pleine tête.

Cette nation est la première consommatrice d'alcool dans la zone Asie. Les industriels du secteur exercent une pression importante sur le gouvernement. L'activité est très lucrative pour le pays et les étrangers qui viennent pour le tourisme y contribuent largement. Des voix commencent à s'élever pour dénoncer ce problème.

La campagne fait parler d'elle car l'esthétisme de la publicité est pour le moins que l'on puisse dire, très réussi. L'ambiance est sombre, dans un décor totalement nu, avec uniquement une silhouette qui se découpe sous l'effet de la lumière. Ainsi, chacun peut s'identifier à l'image.

Sur la partie gauche on voit une bouteille dont la forme laisse penser qu'ils s'agit d'une bière, le thème est clair, ici on parle de l'alcool. Une petite voiture en logo en bas à droite signale que l'on s'adresse aux conducteurs. Concernant la moitié droite, une cartouche ressort de la tête du figurant et explose l'arrière de son crane.

Le message pourrait donc s'interpréter ainsi en lisant de gauche à droite, lorsque l'on consomme de l'alcool, on se tue ou du moins on augmente les chances de se tuer au volant.

Si le thème peut paraître banal pour pas mal d'entre nous, le fléau de l'alcool est une réelle plaie dans le monde et les derniers chiffres montrent que la tendance ne s'améliore pas. Pour autant l'efficacité de l'impact de cette initiative sur la population locale reste à démontrer ...
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Mer 15 Mai - 17:41

Les campagnes de sécurité routière dans le monde

A chaque pays une accidentalité spécifique

Conseils de conduite, humour, images choc, témoignages ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ce n'est pas une nouvelle, les utilisateurs de deux-roues motorisés, motocyclistes et scootéristes, sont bien plus exposés et vulnérables aux dangers de la route que les automobilistes.

Les causes des accidents et des décès sont nombreuses : vitesse excessive, perte de contrôle, absence de protection, infrastructures dangereuses, consommation d'alcool, de drogue ou de médicament, somnolence ... Partout dans le monde les organismes de sécurité routière tentent de prévenir, d'informer et d'éduquer les usagers de la route à adopter une conduite plus sûre pour soi et pour les autres.

En France, les motards tués sur route le sont statistiquement principalement de jour et en rase campagne tandis qu'au Royaume-Uni la majorité des accidents ont lieu à des carrefours et intersections. Dans les pays en développement c'est souvent le non port du casque qui est la première cause de mortalité. Si chaque pays a ses propres spécificités en terme d'accidentalité, les situations rencontrées sont partout les mêmes.

Pour chacun de ces problèmes, les associations et les organismes, indépendants ou étatiques en fonction des cas, mettent en avant leur message sur un ton allant de l'humour avec second degré aux images franchement atroces de victimes mutilées en passant par les témoignages d'anonymes ou de pilotes professionnels.

Voici un petit tour d'horizon de ce que proposent nos voisins européens et les pays de l'autre bout du monde lorsqu'il s'agit de parler de la sécurité des motards sur les routes.

cliquez ici : les videos sont disponibles sur cette page.
Revenir en haut Aller en bas
BlaZ

avatar

Masculin Messages : 14948
-Date d'inscription : 15/09/2012
-Age : 49
-Localisation : AVIGNON

MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   Sam 18 Mai - 14:05

Belgique : la Wallonie s’implique dans la sécurité des motards




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Le quotidien belge L’Avenir révèle que le cabinet du ministre wallon des Travaux publics, Carlo Di Antonio, s’est penché sur la sécurité des motards. L’année 2013 est labellisée « année de la sécurisation des motards en Wallonie ». Ainsi, 80 lieux très accidentogènes pour les utilisateurs de deux-roues motorisés ont été identifiés.

Fragile, le motard
Pour remédier à une situation où la communauté motocycliste paye un lourd tribu (17% des tués), la région wallonne va installer 80 panneaux sur ces tronçons meurtriers et très fréquentés par les deux-roues. Ces panneaux incitent les motards à la prudence mais sensibilisent aussi les autres usagers à la forte présence de ces derniers sur ces routes.

Car l’étude réalisée sur l’accidentologie des deux-roues en Wallonie a révélé que dans 50% des drames, c’est un autre usager qui est responsable. Les motards wallons ne sont reconnus responsables que dans 37% des cas.

La région wallonne va éditer 15.000 exemplaires d’une carte routière de sensibilisation sur les dangers de ses 80 points noir, mais aussi 10 conseils de conduite pour les motards. Cet outil sera distribué gratuitement à ces derniers lors des manifestations publiques.

Pas de stigmatisation
Ainsi la Wallonie ne stigmatise pas la communauté motarde, mais cherche des solutions concrètes pour sécuriser les routes. Les 80 panneaux sont une idée originale qui a vocation de prévention. Les motards sont avertis que ces routes sont potentiellement dangereuses pour eux ; les autres usagers sont avisés de leur présence et peuvent ainsi adapter leur comportement.

Cependant, les « messiers moto » des régions ont indiqué qu’il y aurait de la prévention mais aussi de la répression sur ces tronçons. Cet action pour la sécurité des usagers de deux-roues doit aussi pousser ces derniers à respecter ces zones dangereuses : sinon ce sera la prune.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Securite Routiere & Dossiers CNSR   

Revenir en haut Aller en bas
 
Securite Routiere & Dossiers CNSR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Grand Thème] La politique de sécurité routière
» help, communication sécurité routière pour la créche !
» Sécurité routière : cosy, nacelle => tout reste à faire !
» Sécurité routière, de nouvelles règles à partir du 01/07/2015
» SECURITE ROUTIERE NOUVEAUTE EN MARS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum GSR - GSX-S750 :: Bar :: La moto en général-
Sauter vers: